. Dusk Maiden of Amnesia – tomes 1 et 2 de Maybe | Fant'asie
Kameyoko 13/10/2014 1
  • Scénario
  • Graphisme

Dusk Maiden of Amnesia  - tome 1

Dusk Maiden of Amnesia – tomes 1 et 2 de Maybe

Fantôme au lycée

Dusk Maiden of Amnesia est l’une des dernières nouveautés du catalogue Dark Kana. Ce manga pourrait ne pas vous être inconnu puisqu’il a eu le droit son anim en 2012 (que je n’ai pas vu).
Outre son ambiance et son histoire, ce shônen a un autre intérêt à mes yeux : celui d’être fini en 10 tomes. On sait au moins que l’oeuvre a une vraie fin, et sans avoir à acheter 30 tomes.

Dusk Maiden of Amnesia – tomes 1 et 2 de Maybe sont édités par Kana et sont disponibles à la vente depuis le 04 juillet 2014.

Résumé de Dusk Maiden of Amnesia 1 et 2 chez Kana

Résumé du tome 1 :

Dans un couloir du collège, Teiichi rencontre Yûko. C’est un fantôme et il est le seul à la voir !! Mais qu’est-ce qui la retient ici-bas !? Ensemble ils devront percer le mystère de sa mort et s’attaquer aux phénomènes étranges qui frappent leur école !

Résumé du tome 2 :

Dans ce deuxième tome, Teiichi, Yûko et Momoe sont toujours prêts à résoudre des phénomènes plus étranges les uns que les autres ! Mais une rencontre inattendue risque de bouleverser notre trio !

Histoires japonaises de fantômes

Dusk Maiden of Amnesia est un manga qui nous invite à plonger dans des histoires de fantômes, dans du surnaturel, flirtant parfois avec de l’épouvante, même si ça reste assez soft pour le moment.

Nous suivons le personnage de Teiichi qui, en se baladant dans une partie presque abandonnée de son lycée, va faire la connaissance d’une jeune fille : Yûko. Sauf que cette dernière est un fantôme, que lui seul peut voir. En plus de cela, elle est amnésique et ne souvient de rien en ce qui concerne sa mort. Qui est-elle ? Comment est-elle morte ? Que cache ce lycée ?
Autant de questions qu’il reste à résoudre pour Teiichi ! C’est, entre autres, pour ça qu’il va créer un club d’enquêtes paranormales.

Ce shônen commence sur des bases un peu étranges et faciles, à savoir la découverte de Yukô. Très rapidement, Teiichi fait la connaissance de ce personnage et apprend que c’est un fantôme. Du coup l’entrée en matière est brusque et ne laisse pas planer le mystère. Les mangaka  du studio Maybe ne s’embarrasse pas avec une quelconque explication de la situation. On ne sait pas ce que fait le garçon dans cette partie abandonnée de son lycée et du coup la crédibilité en prend un coup.

Au-delà de ça, ce manga commence plutôt bien en plantant le décor, à savoir un lycée dont la disposition a plusieurs fois changé au cours des décennies, et en travaillant d’emblée la relation entre Teiichi et Yukô. La jeune fille fantôme a une particularité singulière. Bien que « fantôme » elle peut être touchée par ceux capables de la voir. Ce qui amenera quelques scènes gratuites un peu fanservice. Mais ça reste assez léger et contribue plus à apporter quelques touches d’humour dans cet univers mystérieux.

Le premier tome, bien que sympathique, est un peu mou. Nous avons bien quelques premières « enquêtes » sur des phénomènes dits paranormaux, mais le titre souffre d’une mise en place trop lente du fil rouge. Dès le départ on sent que le mystère autour de la mort de Yukô est important, mais MAYBE ne semble pas plus que ça creuser cette piste.

Heureusement plus on avance, plus cette piste est creusée et plus les mystères de l’école permettent d’en apprendre potentiellement plus sur Yuko et son histoire. Surtout qu’au cours du tome 2 de nouveaux personnages sont introduits et se révèlent être assez intéressants. Ils apportent quelque chose à l’histoire et permettent à l’oeuvre d’acquérir plus de background et de gagner en ambition. A priori, on ne se contentera pas de simples enquêtes sur des phénomènes mystérieux.

Dans ce dexuième opus, les enquêtes semblent plus paranormales et s’axent vraiment autour du passé de Yuko. La lecture en devient plus intéressante surtout que ce personnage se développe, se trouble et pourrait nous surprendre. Et ce d’autant plus que sa relation à Teichii est plus complexe que prévue ,mélange d’amitié, d’attirance mais aussi d’ambiguïté.

L’ambiance se voit également améliorée. Alors que dans le premier volume, on ne savait pas trop sur quel pied danser avec son mélange de fantômes, un tantinet d’épouvante et parfois beaucoup de légèreté, le second volet est lui beaucoup plus sombre. L’atmosphère est plus pesante, le fantastique plus présent, et on sent que nous sommes plus dans un titre flirtant avec l’horrifique. C’est là la force de MAYBE. Arriver à créer une ambiance surnaturelle, un peu pesante, qui donne quelques frissons, sans jamais basculer dans l’horreur totalement. Le ton est donc très proche des films de fantômes japonais. Les frayeurs se font plus dans l’ambiance, le non-dit, le suggestif que les faits.

Quelques rebondissements sont également au menu et rassurent quant à la qualité du titre et sa capacité à nous fidéliser au cours de l’avancée.Ce tome 2 donne plus confiance en ce Dusk Maiden of Amnesia et permet d’y voir plus clair sur son futur et le choix éditorial.

 

Graphiquement, le travail de MAYBE est assez réussi avec notamment un style jouant beaucoup sur les noirs et les ombres qui collent bien avec l’esprit du titre. Les planches sont fournies et le découpage met bien en avant les différents évènements et ambiances. Il  a également un petit peu de fanservice, mais assez bien fait. Le lecteur se plonge facilement dans ce lycée, un peu angoissant, aux côtés de ce fantôme singulier. On notera juste quelques soucis dans certaines proportions et silhouettes. Il y a également quelques charadesign que je trouve décevant.

Pour conclure, heureusement que Kana a eu la bonne idée d’éditer simultanément les deux premiers volumes de ce manga. Le deuxième opus permet de se faire une idée plus précise du titre et nous rassure. Car le début est un peu poussif et peine à se lancer. Cela reste introductif mais on rentre déjà dans les histoires mystérieuses du lycée ayant attrait à l’histoire de Yukô. L’ambiance angoissante mais pas forcément horrifique fonctionne bien. Le duo TeichiiYuko se révèle être intéressant notamment du fait de l’aura de mystère autour de la jeune femme fantôme. Espérons que la suite de l’intrigue reste maîtrisée car Dusk Maiden of Amnesia pourrait bien être un titre fort agréable à lire !

 

Et vous qu’avez-vous pensé de ce début et de ce duo ? Aimez-vous ces histoires de fantômes toujours un peu angoissante ?

Un commentaire »

Laisser un commentaire »