. Drug & Drop – tome 1 par Clamp | Fant'asie
Bagooor 23/10/2013 0
  • Scénario
  • Graphisme

Drug and drop - tome 1 par Clamp

Drug & Drop – tome 1 par Clamp

Remake

Drug & Drop est le dernier titre des Clamp à paraître chez nous.
Comme pour Gate 7, c’est l’éditeur Kazé Manga qui s’en charge. Mais il faut savoir que Drug & Drop est en quelque sorte la suite de Lawful Drug (précédemment paru chez Tonkam). Je n’ai pas lu la précédente oeuvre, mais il semble que Drug & Drop est autant une suite qu’un reboot de la série. Les lecteurs de Lawful Drug sauront peut être définir précisément ce qu’est cette suite.
Donc, mon regard sur ce premier volume sera celui de quelqu’un qui découvre seulement les personnages et l’intrigue.
Seul un tome est disponible actuellement.

Résumé Drug and Drop 1 chez Kazé Manga

Résumé de l’éditeur :

Kazahaya Kudo et Rikuo Himura travaillent toujours pour Green Drug, tout en faisant leurs missions un peu spéciales la nuit en usant de leurs habilités surnaturelles. Kazahaya et Rikuo sont les seuls à pouvoir s’acquitter de ces missions : par apposition des mains sur une simple photo, Kazahaya peut localiser l’objet ou la personne représentés, tandis que Rikuo a la faculté de détruire de petits objets par la pensée. Au fil des affaires, Kazahaya va peu à peu s’interroger sur les agissements de Green Drug et sur ces implications dans le monde de l’occulte.

Magie et Esprits

Lorsque j’ai débuté la lecture des mangas, le nombre de titres disponibles était relativement restreint. Mais parmi les publications se trouvaient plusieurs œuvres de Clamp. Chobits, X et Card Captor Sakura étaient publiées, suivies par xxxHolic et Tsubasa Reservoir Chronicle dans un autre registre. Les dernières sorties étaient Gate 7 et Kobato, qui revenaient peut être un peu trop aux thèmes d’antan. J’aimais bien leurs premières œuvres, j’ai bien accroché à xxxHolic, mais dernièrement, leurs titres ne me tentaient pas du tout. J’avais l’impression que le public cible avait un peu rajeunit pour les dernières publications.

Drug & Drop propose ainsi un thème un peu plus intéressant. L’histoire étant normalement proche d’une de leur précédente oeuvre, le résultat pouvait donner quelque chose dans la veine de leurs bonnes séries.

Mais globalement, je suis assez mitigé par le résultat.
La construction de l’histoire rappelle leurs œuvres plus anciennes, avec beaucoup de mystères mystérieux, de pouvoirs spéciaux et d’amitiés ambiguës.

Les personnages principaux sont présentés et introduits rapidement, tout comme leurs capacités spéciales. L’un peut avoir des visions rien qu’en touchant certains objets, tandis que le second peut faire exploser des objets. Kazahaya et Rikuo se complètent donc et forment une équipe réalisant des missions assez particulières.
La première va évidemment permettre d’en apprendre plus sur un personnage que Rikuo recherche depuis de nombreuses années, que Kazahaya peut également voir en rêve. Pour cette mission, ils feront la rencontre d’un personnage déjà connu des lecteurs de Clamp.

C’est maintenant la mode dans les dernières parutions des Clamp, mais un personnage d’une de leurs précédentes œuvres intervient dans ce premier volume. Il s’agit de Watanaku, personnage de xxxHolic qui a pris la suite de la gestion de la boutique après la sorcière Yûko.
Débuté avec xxxHolic et Tsubasa Reservoir Chronicle, les Clamp aiment faire croiser leurs personnages et les réutiliser d’une oeuvre à l’autre. Il conserve ici sa fonction, donnant aux 2 acolytes leur première mission. Son intervention laisse ainsi penser que les 2 œuvres se déroulent dans le même monde (ou la même dimension).

Comme tout premier volume, je peux comprendre que les auteures souhaitent intriguer le lecteur en lançant différentes pistes pour lui donner envie de revenir lire le prochain tome.
Mais ici, les nombreuses pistes lancées ne parviennent pas à me donner envie d’approfondir l’histoire.

Tous les personnages qui sont apparus dans ce premier volume avait quelque chose de particulier dans leurs vies : ils pouvaient disposer d’un pouvoir, d’une condition ou d’un passé mystérieux. Certains se connaissent, sans le laisser deviner aux autres, tandis que d’autres se doivent des services qui pourraient permettre d’aider nos héros à progresser dans leur quête de vérité.
En bref, ce premier volume est une surenchère de pistes et de mystères, ce qui casse vraiment l’envie de suivre la suite. C’est dommage, car cela aurait mérité d’être un petit peu plus dilué dans l’intrigue. Là c’est la douche froide dès le premier volume. Je ne suis pas sûr que beaucoup de monde accrochera.

Graphiquement par contre, c’est très agréable. Je ne sais pas quelle Clamp s’occupe de cette partie-là, mais je miserais bien sur celle qui était déjà à l’oeuvre sur xxxHolic. En tout cas le style est assez similaire.
Et vu que j’accrochais bien au style graphique de cette précédente oeuvre, j’ai trouvé ce premier volume de Drug & Drop très beau.
On retrouve ainsi la fracture importante entre le noir et le blanc, avec très peu de nuances de gris. C’est particulier, mais cela donne du cachet au récit.

Vous l’aurez compris, ce premier tome de Drug & Drop ne m’aura pas convaincu.
La partie graphique est superbe, dans la ligné des dernières oeuvres des Clamp que j’ai adoré. Mais du côté de l’intrigue, j’ai l’impression que le titre se destine à un public plus jeune, où il faut surprendre constamment pour retenir le lecteur.
La suite sera peut-être meilleure, mais j’attendrais des critiques positives pour tenter de poursuivre ce titre.

Qu’avez-vous pensé de Drug & Drop ? Trouvez-vous ce début de série réussi ?

Laisser un commentaire »