. Dr Stone – tome 1 de Boichi et Riichiro Inagaki | Fant'asie
Kameyoko 26/07/2018 0
  • Scénario
  • Graphisme

Dr Stone - tome 1

Dr Stone – tome 1 de Boichi et Riichiro Inagaki

Le nouveau titre du dessinateur de Sun-Ken Rock, Wallman…

Informations générales sur Dr Stone 1 :
Date de sortie : 04 AVRIL 2018
Scénariste : Riichiro Inagaki
Dessinateur : Boichi
Type : Shônen
Éditeur : Glénat
Résumé de l’éditeur :

Taiju, un lycéen tokyoïte, est un jour victime d’un phénomène mystérieux : en une fraction de seconde, l’humanité entière est transformée en pierre ! Des milliers d’années plus tard, à son réveil, il décide de rebâtir la civilisation à partir de zéro avec son ami Senku !! Ne manquez pas le premier opus du meilleur récit de survie et d’aventure S.F. de tous les temps !!

Un nouveauté estampillée Shonen Jump

Dr Stone est probablement l’une des sorties les plus attendues de ce premier semestre 2018, avec un The Promise Neverland par exemple. L’attente autour de ce titre vient, à mon sens, de 3 éléments : c’est un titre du prestigieux Shônen Jump, une usine à succès. Mais c’est également la réunion de deux artistes de qualité : Riichiro Inagaki qu’on n’avait pas revu depuis la fin d’Eyeshield 21 et du dessinateur coréen Boichi (Sun-Ken Rock, Wallman, Space Chef Caisar, Hotel…). Et enfin, l’intrigue à base de survie, d’aventures et de SF post-apocalyptique.

Dr Stone est porté par son duo de héros : Taiju et Senku, amis mais totalement différents. Ils sont les deux seuls à être sorti de leur forme « statufié ». Ils vont devoir reconstruire toute la civilisation à eux deux, en maximisant leurs capacités. Taiju apportera ses énormes capacités physiques : force, endurance et une volonté de fer. Mais il manque cruellement de jugeote. Et c’est Senku qui sera la tête pensante. Ce dernier est un petit génie, aux connaissances encyclopédiques.
Avec l’intelligence de l’un, et la force de travail de l’autre, ils vont œuvrer à rebâtir une civilisation à partir de rien.
Avec ce scénario, Inagaki s’éloigne un peu du sempiternel récit post-apocalyptique de survie en milieu hostile au milieu des restes d’une civilisation. On garde quelques ressorts scénaristiques, mais l’aspect reconstruction est donc primordial, surtout qu’ils redémarrent de rien. Nos jeunes héros sont les seuls à s’être maintenus conscients. De fait, il a moins l’aspect survival d’autres récits de ce type, où l’humanité est plus nombreuse et où les héros utilisent les objets de l’ancien monde. En parallèle de ça, ils vont essayer de comprendre le phénomène et d’y remédier pour « libérer » d’autres personnes dont l’amour de Taiju : Yuzuriha.

Les progrès du duo sont rapides, un poil trop néanmoins. Ils passent les premières étapes pour bâtir une civilisation et survivre un peu rapidement. Personnellement, j’aurais aimé que les mangakas se penchent plus sur les premiers pas pour retrouver un semblant de « confort ». Mais le choix a été fait de proposer un rythme soutenu, permettant de ne jamais s’ennuyer.
Ainsi en un tome, des avancées scientifiques majeures sont faites, le mystère entourant le phénomène de pétrification commence à se dissiper, d’autres personnages feront l’apparition et le début d’une trame globale se dessine. Donc pas mal d’éléments pour ce premier volume.
Mais paradoxalement, plein d’éléments sont oubliés ou sous-estimés. Par exemple, je trouve que les deux rescapés acceptent bien facilement la situation, sans se poser trop de questions et presque sans être étonnés. J’ai trouvé également que le titre est peut-être trop divertissant laissant de côté quelques thèmes, réflexions, pourtant assez facile à développer, sur le côté de la route. Néanmoins l’arrivée d’un personnage va permettre de s’interroger plus profondément sur cette situation, et sur « l’humanité ». Malheureusement, cela est fait de manière peu subtile.

Le manque de subtilité est récurrent dans Dr Stone. Déjà les personnages sont des caricatures. Chacun est extrêmement doué dans son domaine de compétence, mais à l’excès. On sent bien que les traits sont forcés volontairement, mais là c’est un peu trop. Entre un Senku déraisonnablement intelligent et un Taiju à l’extraordinaire volonté et endurance, j’ai eu du mal à m’attacher à ces personnages. Surtout que, comme par hasard, leur principal défaut est exactement la qualité de l’autre.
Au rayon des « facilités », il y a aussi les raisons expliquant pourquoi eux seuls ont pu sortir de cet état : l’un parce qu’il a compter toutes les secondes depuis des décennies, et l’autre pour sauver sa bien-aimée. Décevant !
Le manque de subtilité se retrouve également dans les rebondissements, pas toujours très bien sentis, malgré quelques bonnes idées. En fait j’ai l’impression d’une version édulcorée, simplifiée pour coller à un lectorat « jeune adolescent ».

Pourtant, la lecture demeure assez sympathique et très shônen. C’est dynamique, avec de bonnes idées et bien exécuté. On sent un certain potentiel avec cette idée de base, l’apparition de Tsukasa et le caractère de nos deux héros.

Graphiquement, la qualité de Boichi n’est plus à prouver. Pourtant, on sent que ce dernier à adapter son style pour coller plus aux standards presque normés du Shônen Jump. C’est surtout flagrant avec le charadesign plus shônen, avec des coupes de cheveux, traits un peu improbables, des têtes plus simples avec moins de coups de crayon, des proportions un peu exagérées… Personnellement, je ne suis pas spécialement conquis par le charadesign des personnages. J’ai du mal avec la coupe de Senku, les sourcils de Taiju et ce côté légèrement de SD. Mais pour le reste, c’est du beau travail. Les décors et ambiances sont souvent superbes, les scènes d’actions spectaculaires et quelques expressions faciales saisissantes.

Pour conclure, Dr Stone – tome 1 de Boichi et Riichiro Inagaki a un potentiel certain. L’univers post-apocalyptique, l’approche axé esur la reconstruction de l’humanité et le talent de deux mangakas sont autant de promesse d’un bon petit titre. Surtout que je n’ai aucun doute sur le fait que la suite sera encore plus impressionnante. Mais je ne peux m’empêcher d’avoir été un peu déçu. Je m’attendais mieux de cette association. Car au final je trouve que tout manque de subtilité et de finesse. Que ce soit dans les rebondissements, les caractérisations, les thèmes et le graphisme, tout est un peu simplifié et grossier. Dr Stone aurait pu être une grosse nouveauté ambitieuse et bien faite, mais on se retrouve, pour le moment, avec un shônen sympathique mais pas plus. J’espère que la suite va décoller et que le manga va donner la pleine mesure de ses possibilités.

Et vous qu’en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire »