. Doctor Who, Temps d'Emprunt de Naomi Alderman. | Fant'asie
Torospatillo 10/01/2013 0

Doctor Who - Temps d'emprunt

Doctor Who, Temps d’Emprunt de Naomi Alderman.

Dépendance.

Ceux qui auront lu mon top de l’année savent que depuis très récemment je suis tombé dans la série Doctor Who et que je m’éclate comme un gosse devant les aventures du Docteur.
Mon seul problème, c’est qu’après 3 mois à regarder tout le reboot de la série, je me retrouve sans rien pour combler mon manque de Docteur ; alors oui je pourrai me lancer dans la première série, mais vu le nombre de trous dans les épisodes perdus par la BBC, je préfère pour le moment éviter, même si je guette une réédition de qualité pour les 50 ans de la série.
Mais heureusement Milady est là pour palier à manque et prolonger l’addiction. Depuis environ 1 an Milady publie en effet les romans tirés des aventures du Docteur, ne connaissant pas la série, et ayant à l’origine un oeil sévère contre elle, je ne m’y été pas intéressé…. Mais maintenant c’est avec joie que je me lance dans cette lecture.
Temps d’Emprunt est le dernier tome publié par Milady, chronologiquement il suit les aventures du Docteur (Matt Smith, mon préféré!) et des Pond.
Il me semble que Milady avait publié une frise pour situer où se trouvé ses romans par rapport à la chronologie de la série, mais je n’ai pas réussi à mettre la main dessus.
Ce roman est écrit par Naomi Alderman qui est également journaliste pour le Guardian.

Résumé de Temps d’Emprunt chez Milady.

La vie d’Andrew est une course contre la montre. Il n’a ni le temps de téléphoner à sa soeur, ni celui de préparer la réunion décisive qui pourrait propulser sa carrière. Invariablement, le train est en retard, l’ascenseur en panne. Si seulement il avait un peu plus de temps ! Messieurs Symington et Blenkinsop sont justement tout disposés à lui en prêter à un taux d’intérêt défiant toute concurrence. Mais le Docteur, Amy et Rory mènent l’enquête sur cette affaire aussi lucrative que douteuse.

Palliatif appréciable.

J’ai eu peur, la scène d’ouverture s’annoncée bien, et finalement, le Docteur se pose en donneur de leçon, ce qui n’est pas son tempérament dans la série. Rory aurait un problème dans son rapport à l’argent, aussi le Docteur souhaite lui montrer la faillite d’une banque… Personnellement j’ai trouvé cette mise en bouche étrange mais passons…

Arrivée dans la Banque, le Docteur et les Pond vont se retrouver face à des extraterrestres dealer de temps, pratiquant des taux abusifs façon crise des subprimes aux USA.
Objectivement cette métaphores des affres de la finances ne m’a pas spécialement emballée, et surtout j’ai trouvé que le tout manqué un peu de finesses ; aussi le fond du roman ne m’a laissé sur ma faim, mais quant-est-il de la forme?

Sur la forme le roman est déjà beaucoup plus convaincant! En effet on retrouve avec plaisir les personnages qu’on apprécie, et les mimiques gestuelles de Matt Smith sont parfaitement rendue ; de plus l’humour habituel de la série ne souffre pas de son passage en version papier.

Les extraterrestres présents sont originaux (enfin du moins ils ne sont pas présent dans le reboot de la série, dans la version originale je ne sais pas), et plutôt effrayant.
L’intrigue en elle-même relative au “temps” est plutôt bien expliquée, et les utilisations faites par le temps prêté entraînent des passages plutôt réussis.
De plus l’action est omni-présente dans le récit et le style de Naomi Alderman est très plaisant à lire, aussi on enchaîne assez rapidement les pages, d’autant que l’intrigue se révèle relativement tendue pour nos protagonistes!

L’intérêt ultime de ce roman réside dans les révélations qui sont faites sur les causes ayant entraînées la grande guerre du temps et la disparition des Seigneurs du Temps, ce qui peut expliquer le comportement du Docteur qui se veut assez énervé, ce qui est relativement rare.

Enfin, pour la petite anecdote, il est fait mention de The Unit et de Torchwood, alors que je ne suis pas sure que ce soit le cas dans l’arc télévisé dédié aux Pond….

Pour conclure, ce roman est surprenant et un peu décevant sur les motifs de son intrigue, mais il est riche en humour, propose une action non-stop, présente des mécanismes temporels originaux, et surtout nous livre quelques informations sur le passé des Seigneurs du Temps. Même si le point de départ du roman ne m’a pas emballé, je me suis laissé embarqué et j’ai passé un bon moment avec le Docteur et les Pond. Bref, si vous êtes fan, vous pouvez le lire, pour les autres, regardez d’abord la série (il faut!!!!).

Avez-vous lu ce roman? Avez-vous d’autres romans dans l’univers du Docteur à me conseiller? Quel est votre docteur favoris? Savez-vous si il existe une sous-intrigue globale propre aux romans?

Laisser un commentaire »