. DC Univers Rebirth par Geoff Johns | Fant'asie
Kameyoko 26/09/2017 5
  • Scénario
  • Graphisme

DC Univers Rebirth

DC Univers Rebirth par Geoff Johns

renouveau de l’univers DC

Voici un nouveau virage dans l’histoire de DC avec ce « rebirth« . L’univers DC va connaître des chamboulements majeurs et/ ou mineurs mais qui impacteront plusieurs personnages. Urban Comics se devait de ne pas louper le lancement de cette nouvelle ère, propice à accueillir de nouveaux lecteurs. Et pour cela l’éditeur sort un ouvrage de près de 600 pages !

Est-ce une bonne façon de ce plonger dans ce Rebirth ?

DC Univers Rebirth par Geoff Johns est édité par Urban Comics et est disponible à la vente depuis le 05 mai 2017.

Résumé de DC Univers Rebirth chez Urban Comics

Résumé de l’éditeur :

Superman est mort, et Lex Luthor a pris sa place dans la Ligue de Justice ainsi qu’en tant que protecteur de Metropolis !

Mais un autre Homme d’Acier est prêt à le remplacer, et un ancien héros oublié fait sa réapparition auprès de Flash. Des événements qui annoncent l’un des plus grands mystères à l’oeuvre dans l’Univers des héros DC.

Contenu : DC Universe Rebirth #1, The Flash Rebirth #1, Titans Rebirth #1, Superman Rebirth #1, Justice League #52, Justice League Rebirth #1, Hal Jordan and the Green Lantern Corps Rebirth #1, Green Lanterns Rebirth #1, Wonder Woman Rebirth #1, Aquaman Rebirth #1, Cyborg Rebirth #1, Green Arrow Rebirth #1, Suicide Squad Rebirth #1, Deathstroke Rebirth #1, The Hellblazer Rebirth #1, Batman Rebirth #1, Nightwing Rebirth #1, Batman Beyond Rebirth #1, Red Hood and the Outlaws Rebirth #1, Batgirl and the Birds of Prey Rebirth #1, Supergirl Rebirth #1, Blue Beetle Rebirth #1, Teen Titans Rebirth #1

Le retour de Wally West ?

Ce DC Univers Rebirth est un peu spécial dans le catalogue d’Urban Comics. Il s’agit d’un gros pavé qui reprend les épisodes #1 de toutes les sorties Rebirth. Rebirth qui est le nom donné à un nouvelle refonte de l’univers DC. Personnellement j’adore cette initiative de format tellement j’ai la frustration de passer à côté de séries DC non édités en France. Même si je me doute que la majorité de ces séries ne verront pas le jour en édition reliée en France.
L’intérêt de ce titre est également dans le travail éditorial d’Urban. Chaque série est précédée d’un petit édito où on nous explique où en est la série et quels sont les derniers événements. Evidemment ça spoile un maximum, mais c’est aussi très bien pour savoir où on en est de séries non parues en France. Ainsi, nous avons les séries : Flash, Nightwing, Titans, Superman, Wonder Woman, Justice League, Hal Jordan et le corps des Green Lantern, Green Lanterns, Aquaman, Cyborg, Green Arrow, Suicide Squad, Deathstroke, Hellblazer, Batman, Batman Beyond, Red Hood et les Outlaws, Batgirl et les Birds of Prey, Supergirl, Blue Beetle et Teen Titans.

Ce renouveau a pour but de donner une nouvelle direction à l’univers DC. Sauf que l’entreprise est ardue puisque le but est de ne pas supprimer tout du DC New 52, en s’appuyant sur Flashpoint, mais en intégrant et enlevant certaines choses. Un probable casse-tête pour les futurs lecteurs. Surtout que tout nous laisse croire à une fusion avec un autre univers bien connu. Je ne vous spoilerai pas en disant ce qu’il en est. Mais je suis plus que dubitatif sur ce choix.

Tout débute avec le cœur même de ce rebirth : DC Univers Rebirth confié à Geoff Johns. Et ce dernier livre une ode à DC Comics. Il utilise les principaux personnages avec brio, mêlant espoir pour la suite et une certaine nostalgie de la bonne époque. Il semble vouloir prendre à bras le corps l’héritage DC pour mettre le présent sur de bon rail. Et pour ça il s’appuie sur le retour de Wally West. Ce dernier manquait dans le New 52, et le voir revenir met du baume au cœur. Il en fait le porte-étendard de l’ancien univers DC et en quelque sorte le garant du renouveau. Il va tenter de remettre les choses en ordre en essayant d’alerter ses anciens amis qui semblent l’avoir oublié. Et encore une fois, c’est un Flash qui est au centre des grands events DC.
Et Johns essaie un peu de recoller tous les morceaux, de gommer certaines imperfection et apporter un vent de fraîcheur. Il utilise la menace d’une mystérieuse entité pour justifier le reboot mais en s’appuyant sur les liens d’amitié et de famille pour « potentiellement » contrer cette menace et surtout en faire prendre conscience à nos différents héros.

Avec ce numéro il ouvre la voie à toutes les autres séries, et avec une certaine réussite, même s’il ne parvient pas à tout bien justifier et même si certaines justifications sont parfois tirées par les cheveux. Mais c’est sur cette base solide que vont s’appuyer toutes les autres séries.

Urban Comics nous propose donc le #1 de toutes les séries impactées. Je ne peux évidemment pas toutes les détailler. Mais bien sûr certaines séries vont être plus impactées que d’autres. D’autres semblent avoir un véritable potentiel à développer, d’autres sont plus anecdotiques. Par exemple, Supergirl, Blue Beetle, Cyborg… m’ont déçu. Mais j’ai beaucoup aimé les Teen Titans, Hal Jordan, Superman, Aquaman, Green Arrow, Flash… Certaines séries m’ont agréablement surprise mais elles ont peu de chances de voir le jour en France comme Bird of Prey, Action Comics ou encore Deathstroke.

Le défaut de cette succession d’histoire c’est l’inégalité. Et c’est bien logique ! Les auteurs et dessinateurs varient d’un titre à l’autre. Et donc la qualité et le style également.

Pour conclure, DC Univers Rebirth par Geoff Johns et un collectif d’artistes est une superbe idée d’Urban Comics. C’est pour moi le meilleur moyen de lancer un renouveau d’un univers. L’épisode fondateur de Geoff Johns est brillamment écrit, avec un amour pour ses personnages qui transpire dans chaque case. Cela permet aux autres séries de s’appuyer dessus. Et on voit beaucoup de potentiel et de promesses même si évidemment la qualité scénaristique ou graphique diffère d’une épisode à l’autre.
Avec les rajouts éditoriaux d’Urban, on sait bien où en est l’ex-New 52 et les enjeux de ce rebirth. Et on apprécie globalement le début de ces séries qui lancent des pistes, souvent alléchantes.

Mais en même temps, la lecture est terriblement frustrante. Car il est évident que certaines séries ne seront pas publiées alors que les auteurs ont réussi à susciter la curiosité. Et puis, il y a un goût de trop peu. La lecture de ce gros ouvrage est une mise en bouche avec aucune histoire qui se finit. Une énorme introduction donc, mais bien faite !

Espérons qu’avec ça DC retrouve de sa splendeur en arrivant à gommer certaines lourdeurs/ ratages de la fin du New 52 ! Mais avec l’espoir, l’amitié et l’importance de la famille qui suintent des pores de ce livre, j’ai bon espoir !

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Est-ce un bon format pour introduire ce Rebirth

5 commentaires »

  1. Routerlogin 25/11/2017 at 18:43 -

    Une excellente continuation d’une histoire très intéressante. Merci pour votre travail

  2. 123Calendars 27/11/2017 at 10:28 -

    Mais en même temps, la lecture est terriblement frustrante. Car il est évident que certaines séries ne seront pas publiées alors que les auteurs ont réussi à susciter la curiosité. Et puis, il y a un goût de trop peu. La lecture de ce gros ouvrage est une mise en bouche avec aucune histoire qui se finit. Une énorme introduction donc, mais bien faite !

  3. TownCalendars 27/11/2017 at 10:28 -

    Espérons qu’avec ça DC retrouve de sa splendeur en arrivant à gommer certaines lourdeurs/ ratages de la fin du New 52 ! Mais avec l’espoir, l’amitié et l’importance de la famille qui suintent des pores de ce livre, j’ai bon espoir !

  4. Lilagram 06/12/2017 at 18:27 -

    Espérons qu’avec ça DC retrouve de sa splendeur en arrivant à gommer certaines lourdeurs..

  5. PNG 06/12/2017 at 18:28 -

    La lecture de ce gros ouvrage est une mise en bouche avec aucune histoire qui se finit. Une énorme introduction donc, mais bien faite!

Laisser un commentaire »