. Darwin's Game – tome 2 de FLIPFLOPs | Fant'asie
Kameyoko 16/01/2015 0
Darwin’s Game – tome 2 de FLIPFLOPs
  • Scénario
  • Graphisme

Darwin's Game - tome 2

Darwin’s Game – tome 2 de FLIPFLOPs

Une nouvelle alliée ?

Les débuts de Darwin’s Game était prometteur. Les bases d’un bon survival game étaient posées, au point même de pouvoir prétendre à être un de ses plus dignes représentants.
Mais avant de s’enthousiasmer réellement, voyons voir ce que nous réserve ce deuxième volet et voir si les promesses entrevues sont toujours d’actualité après la lecture.

Darwin’s Game – tome 2 de FLIPFLOPs est édité par Ki-oon et est disponible à la vente depuis le 13 novembre 2014.

Résumé de Darwin’s Game 2

Résumé de l’éditeur :

Désormais lié au Darwin’s Game, Kaname est attaqué dans le métro par un joueur affublé d’un masque de panda, qui n’hésite pas à massacrer un agent de police sous ses yeux ! Par chance, l’adolescent réussit à acculer son adversaire et se voit attribuer des points, tandis que Banda-Boy disparaît en laissant derrière lui une étrange forme sculptée dans le sol.
Hélas, les autorités sont sur le pied de guerre, et voilà que le pauvre Kaname se retrouve dans leur ligne de mire ! Conscient qu’il lui faut des réponses, il se résout à demander de l’aide à une autre joueuse, Shuka… Mais peut-il vraiment lui faire confiance ?

Un survival Game façon RPG

Après une introduction réussie et efficace, j’avais hâte de lire la suite voir comment tout ça allait évoluer. Voir surtout si nous allions avoir plus de précisions sur les mécaniques du jeu, voir même quelques débuts d’éléments de réponses à certains points.
On retrouve dans Kaname toujours à la quête d’informations sur le jeu. Pour ça il va prendre contact avec Shuka, une jeune fille, bien plus au fait que lui sur tout ça. Arrivera-t-il à y voir plus clair ? Est-ce vraiment une potentielle amie/ alliée ou bien un piège ?

Ce deuxième opus conserve son même rythme effréné. On ne s’ennuie pas lors de la lecture. Les combats, explications, rebondissements se succèdent à une vitesse folle, sans perdre le lecteur. Mais dans ce volume, FLIPFLOPs livre quelques révélations et explications salvatrices. Ainsi la rencontre avec Shuka permet de beaucoup mieux comprendre les règles de ce jeu, ses possibilités et ses tactiques. Même si on avait déjà pu s’en douter, ce survival game a un côté très RPG avec des niveaux, des capacités, des évolutions, des achats d’équipements…

Certes, on apprend presque rien sur le jeu en lui-même, sa conception, son origine, mais le lecteur cerne mieux les tenants et les aboutissants. Ainsi, une des grosses nouveautés c’est la possibilité de constituer des clans. Ça ouvre la voie à des développements qui pourraient être sympas. Le hic, c’est que le scénariste a du mal à préparer son terrain. Je veux dire par là, qu’on voit à des lieux le devenir de certains personnages secondaires. On se doute de qui sera un allié, un ennemi, qui on croisera plus tard. Là-dessus, le mangaka peine à surprendre.

Au niveau de l’intrigue, ce Darwin’s Game parvient à se renouveler légèrement, mais sans tout révolutionner. Ainsi, on sait qu’un gros évènement spécial se prépare et notre héros devra y faire face. Il y a aussi des pistes concernant des clans ennemis ou encore sur l’enquête de la police, qui prend une direction intéressante à défaut d’être imprévisible. On se doute également que la capacité du héros pourrait être bien être très spéciale, voir même primordiale. Tout dépend de comment cela sera exploité plus tard.

Je regrette juste que l’aspect enquête ne soit pas un poil plus développé, ou du moins de façon plus fine. Mais au moins, elle existe et a le mérite de crédibiliser le tout. Car, la police s’intéresse aux disparitions multiples et aux liens évident entre elles (dans le cas de notre héros). Cela donne l’impression de ne pas être totalement déconnecté du monde où évolue les personnages (contrairement à d’autres titres du même genre).

En tout cas l’action et les affrontements sont toujours aussi efficaces et passionnants. Surtout qu’ici on commence à mieux apercevoir les qualités et le pouvoir de Kaname. Il gagne également en charisme et intérêt par rapport aux premier tome. Les personnages secondaires, à l’image de Shuka, commencent à se multiplier, s’épaissir et prendre de l’importance. Et ce n’est pas plus mal.

Malgré quelques facilités et un manque de finesse dans certaines introductions de rebondissements, ce Darwin’s Game confirme le potentiel entrevu. C’est vraiment un très bon divertissement, qui fait honneur au genre Survival Game. Mais bon, avec ce type de manga, tout va dépendre de la fin. Mais ce dernier a des arguments à faire valoir.

Graphiquement, le trait de FLIFLOPs joue toujours la carte du réalisme et est convaincant. Surtout qu’il n’est pas avare en détail et les personnages sont assez expressifs. Le tout est donc de bonne facture, mais je persiste néanmoins en disant qu’il manque un petit quelque chose pour lui donner une vraie personnalité.

Pour conclure ce deuxième tome de Darwin’s Game laisse entrevoir plus clairement le potentiel de ce titre. Le mangaka va plus loin dans le descriptif de son jeu permettant aux lecteurs de bien comprendre tout le fonctionnement et ses possibilités. Mais il introduit quelques personnages et éléments qui pourraient impacter la suite. De plus, il glisse quelques petits éléments qui seront probablement sujet à des développements ultérieurs. Autant d’éléments qui me font croire en ce titre et en son potentiel.
Reste à voir comment tout cela va évoluer et surtout comment FLIFLOPs va justifier tous les mystères entourant son jeu.

Et vous qu’avez-vous pensé de ce deuxième opus ? Comment entrevoyez-vous la suie ?

Laisser un commentaire »