. [Critique] Swamp Thing – tome 1 | Fant'asie
Kameyoko 11/12/2012 1
  • Scénario
  • Graphisme

Swamp Thing tome 1

Swamp Thing – tome 1 : De sève et de cendres de Scott Snyder et Yanick Paquette

Une seconde critique… très positive !

Aujourd’hui, est une journée est un peu particulière puisqu’on va la dédier à Swamp Thing. Et pour cela, nous vous proposons non pas une mais deux critiques pour ce comic.
Pourquoi ? Parce que je suis tombé sous le charme de ce titre et du dessinateur Yanick Paquette que j’ai eu la chance de rencontrer lors de la Comic Con’. C’est un artiste hyper talentueux, en plus d’être une personne vraiment accessible et très sympathique. Au départ, seul Bagooor devait chroniquer ce tome, sa critique de Swamp Thing étant ici, mais je suis tellement tombé sur le charme, que je n’ai pas pu m’empêcher de le dire au travers de cette chronique
Swamp Thing – tome 1 : De Sève et de cendres de Scott Snyder et Yanick Paquette est édité par Urban Comics et est disponible à la vente depuis le 26 octobre 2012.

Résumé de Swamp Thing 1 chez Urban Comics

Résumé de l’éditeur :

Le Dr Alec Holland était autrefois un monstre connu sous le surnom de la Créature des Marais, hantant le bayou et s’opposant à des forces surnaturelles. Aujourd’hui Alec est redevenu un humain et tente de reprendre le cours de sa vie. Malheureusement pour lui, son passé ne va pas tarder à le rattraper… (contient Swamp Thing # 1-7)

La Sève, le Sang et la Nécrose

Très honnêtement, je ne suis pas un grand connaisseur de Swamp Thing. Je n’ai même pas encore lu le run d’Alan Moore. Pourtant ce personnage, dans le cadre de ce relaunch, me faisait de l’oeil pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que Scott Snyder et Yanick Paquette. Je ne sais même pas si ça vaut la peine de développer cet argument, tant ces deux artistes ont déjà prouvé leur immense talent. Et voir les deux travailler ensemble a quelque chose de très excitant !
Ensuite, ce Swamp Thing a eu d’excellents retours lors de ses débuts. Et enfin, dernière raison, j’aime l’idée d’une orientation « dark », et d’un titre à lire en complément d’un autre titre : Animal Man (lui aussi très bon).

Dans ce comic, on suit le parcours d’Alec Holland, biologiste, qui était auparavant la Créature du Marais. Face à une terrible menace grandissante, il va être contacté par une autre créature des marais, lui demandant de rejoindre « la Sève ». Evidemment tout sera bien plus complexe que ça et travaillé.

Scott Snyder prouve, après déjà l’excellent relaunch de Batman, que c’est définitivement un scénariste de génie. Alors que Swamp Thing possède un passé assez marqué et fort, avec, entre autres, le travail fait par Alan Moore, ou encore le récent Brightest Day, le scénariste parvient à englober tout ça pour proposer quelque chose de nouveau et terriblement accessible.
Sans renier ce glorieux passé et en parvenant à l’intégrer dans cette nouvelle continuité, il réussit le tour de force de proposer une réinterprétation d’Alec Holland et de son Swamp Thing. Et ce rebondissement se révèle être particulièrement fin et maîtrisé. Cela apporte une nouvelle dimension très intéressante, tout en permettant au titre d’être accessible à tout nouveau lecteur.

La grosse réussite de cette réappropriation de Swamp Thing est de faire de la Créature du Marais, l’avatar de « la Sève« , l’élément de la nature. Mais aussi de la lier au « Sang« , qui symbolise les animaux, et à la « Nécrose », qui représente la mort. Et ces 3 éléments sont liés, et chacun a son « héraut ». D’ailleurs vous pourrez en apprendre plus sur « le Sang » dans Animal Man. Ces deux séries seront probablement amenées à se croiser régulièrement par la suite.

Du fait de la présence de la Nécrose, Swamp Thing a une orientation très dark, que personnellement je trouve géniale, mais qui est à réserver à un certain public. La Nécrose se développe grâce à la mort, aux chairs putrides et en décomposition, qu’elle peut « recomposer » pour former des « créatures » effrayantes.

Même si Swamp Thing annonce la couleur en se plaçant dans la durée, puisqu’il va falloir lutter contre la Nécrose, ce tome 1 est une superbe introduction. Il place le contexte, présente les enjeux, introduit Alec Holland et son statut, ainsi que les autres personnages plus moins secondaires comme Abigail Arcane, ou l’avatar de la Nécrose flippant et charismatique…
L’histoire est très rythmée, sans temps mort et se déroule avec une fluidité quasi-exemplaire. Les rebondissements sont nombreux et passionnent. Pourtant Scott Snyder prend quand même le temps de travailler la relation entre Alec Holland et Abigail, tout en s’amusant de leur passé et de leurs relations pré-relaunch. J’ai également apprécié le travail réalisé sur leur connexion avec les grandes entités de la Vie et de la Mort.

Vous l’aurez compris, j’ai été fasciné par ce Swamp Thing – tome 1 ! C’est vraiment un scénario excellent qui répond parfaitement aux contraintes du relaunch. Si Scott Snyder nous propose un véritable travail d’orfèvre, Yanick Paquette n’est pas en reste.

L’artiste canadien, au demeurant très sympathique, a su se mettre au niveau et proposer un graphisme magnifique. A noter que le temps de 2 numéros, Yanick Paquette est remplacé par Marco Rudy. Ce dernier, bien que moins talentueux, reste dans la veine du dessinateur attitré et s’en sort plutôt bien.
Pour en revenir à notre artiste francophone, il livre un travail dense et assez incroyable. Il parvient à mélanger des planches assez horrifiques, où la putréfaction suinte des cases, avec des planches presque psychédéliques ou du moins oniriques.
Son trait est fin, son cadrage dynamique et le tout est bien détaillé. Il a également fourni un travail assez remarquable sur le découpage et la composition des planches. Il y a beaucoup d’originalité mais tout en soulignant le propos. Ainsi certaines compositions prennent une forme presque végétale, quand d’autres jouent sur la décomposition.

On sent cette même envie de casser une certaine linéarité graphique, comme ce que peut faire J.H Williams sur Batwoman (mais les deux styles sont bien différents).

Pour conclure, Swamp Thing – tome 1 : De sève et de cendres de Scott Snyder et Yanick Paquette est probablement le meilleur titre du relaunch, avec peut-être Batman. Tiens, les deux sont signés Scott Snyder ! Bien qu’il se suffise à lui-même, il vaut mieux coupler la lecture avec Animal Man. Swamp Thing, avec son orientation dark, plus mâture, offre un récit d’une incroyable densité et d’une qualité saisissante ! Cette relecture de la créature du marais passionne de la première à la dernière page, avec un cliffhanger bien trouvé à la fin. Je n’ai qu’une hâte lire la suite ! Même si ce récit n’est pas à mettre entre toutes les mains, il serait dommage; que dis-je, il serait impardonnable de passer à coté.
Foncez découvrir ce titre, c’est un petit bijou ! Un vrai coup de coeur pour moi.

 

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Coup de coeur également ?

Un commentaire »

Laisser un commentaire »