. Critique : Loup Blanc de David Gemmell. | Fant'asie
Torospatillo 16/05/2013 0

Loup Blanc de David Gemmell

Critique : Loup Blanc de David Gemmell.

Monomanie.

Je vous avais parlé de ma première lecture d’un ouvrage de Gemmell, il s’agissait des Guerriers de l’Hiver, et avec le recul, ce n’était certainement pas l’ouvrage le plus accessible pour commencer le cycle de Drenaïs.

Bref, depuis j’ai lu les trois ouvrages consacrés à Druss, à savoir Légende, Druss la légende, et la légende de Marche-Mort, et je dois me confesser, ce Druss je l’adore! Toutefois, si Légende et clairement un bouquin génial, Druss la Légende, est un bon livre si on s’intéresse à Druss, la légende de Marche-Mort était quant à lui plus dispensable, et du coup j’ai mis en pause mes lectures de Gemmell.

Par manque de temps je n’ai pas pu vous parler des ouvrages ci-dessus évoqués, et je profite de la sortie en poche de Loup Blanc chez Milady pour vous parler un peu plus des écrits de Gemmell.

Résumé de Loup Blanc chez Milady.

Tous croyaient Skilgannon le Damné disparu à jamais, et avec lui les légendaires Épées de la Nuit et du Jour. Pourtant, trois ans plus tard, une rumeur se répand à travers les terres de l’Est : Skilgannon est de retour. Et c’est un terrible périple qui l’attend : poursuivi par des tueurs, contraint de faire face à une armée d’ennemis, il devra traverser un royaume hanté par les démons. Sa destination ? Un temple mystérieux habité par une déesse sans âge. Car le Damné se lance dans une quête pour ramener les morts à la vie. Heureusement, il ne voyage pas seul. L’homme qui marche à ses côtés est aussi une Légende. Son nom est Druss.

Druss, la légende !

Et oui Druss est présent dans cet ouvrage, ce qui m’a relativement surpris, car généralement ce sont les trois livres que j’ai cité en introduction qui sont désignés comme ceux traitant du Guerrier à la Hache, or, hormis Légende, ce livre-ci est clairement supérieur aux autres ouvrages consacrés à Druss.

Alors pourquoi mon amour pour ce personnage de Druss? Et bien je crois qu’il fait partie de ces personnages trop caricaturaux, qui tombent dans l’excès, mais dont je ne sais pour quelle raison, fonctionnent parfaitement…

Que ce soit pour Légende, ou bien pour ce Loup Blanc, j’ai eu plus l’impression de lire un Shonen qu’un roman de fantasy. Objectivement, les mécanismes et les rebondissements ne sont pas si loin de ceux qui sous-tendent les Chevaliers du Zodiaque par exemple.

Que ce soit Druss, où le héros introduit dans ce roman, Olek Skilgannon,  ce sont des personnages forts, les meilleurs guerriers, les meilleurs meneurs d’hommes, ils disposent d’armes magiques, et partent accomplir des quêtes idéalistes quasi-irréalisables, mais y parviennent par force d’abnégation, d’amour, d’amitié, du grandes phrases pour motiver les troupes, de dépassement de soi, et d’augmentation de leur cosmo-énergie…

Sauf que Skilgannon, le personnage principal de Loup Blanc, c’est un petit peu le Ikki des chevaliers de Bronze… Son surnom le Damné, par amour, il a suivi la Reine Sorcière, et a commis le plus grand génocide connu de l’histoire de Drenaïs. Toutefois, ce dernier n’est pas, ou peu, en quête de rédemption, mais par la force des choses, il se trouvera aux côtés de Druss à affronter un ennemi commun…

La palette de personnages secondaires est quant à elle plutôt large, et attachante, et le monde de  Drenaïs, toujours tiraillé entre deux guerres, et un vaste terrain de jeu pour David Gemmell.

On retrouve toujours cette dichotomie entre les gentils et les méchants, le tout teinté de légère nuance de gris.

En quelques paragraphes de fin, David Gemmell introduit de nombreuses clefs/idées quant aux origines de Drenaïs, et quant à son évolution à venir, et objectivement j’ai trouvé ceci très étrange, surtout que l’idée majeure développée ici n’est finalement pas du tout exploitée contrairement au Prince Ecorché de Mark Lawrence

Bref, si vous appréciez Druss, je ne peux que vous conseiller cet ouvrage. Si vous cherchez un bon divertissement, vous en avez également trouvé un. Si vous cherchez un Shonen sous forme de roman, vous en avez presque un… Loup Blanc est ma cinquième lecture de Gemmell et certainement la plus marquant depuis le fameux Légende. Pour les amateurs de Gemmell les quelques lignes de conclusion pourrait bien vous surprendre…

Avez-vous lu ce roman? Qu’en avez-vous pensé?

Laisser un commentaire »