. Critique : L'Empire Brisé, tome 1 – Le Prince Écorché de Mark Lawrence. | Fant'asie
Torospatillo 05/07/2012 8

Le Prince écorché de Mark Lawrence

L’Empire Brisé, tome 1 – Le Prince Écorché de Mark Lawrence.

Du sang neuf.

Nouveau coup de coeur éditorial des éditions Bragelonne, l’Empire Brisé est le premier roman de Mark Lawrence.
Je sais Bragelonne a de nouveaux coups de coeur tous les mois, et je me fais avoir à chaque fois… Sauf qu’à mon sens, celui-ci est complètement justifié!
En effet même si ce roman de fantasy n’est certainement pas le livre de l’année, il apporte une certaine fraîcheur au genre, et rien que pour ça je ne peux que vous encourager à vous le procurer.
Toutefois, je vous le dis tout de suite, c’est l’archétype du livre que les lecteurs vont adorer ou détester, pour ma part je fais parti de la première catégorie…

A l’heure où j’écris ces lignes on ne sait pas encore sur combien de tome se déroulera cette saga intitulée L’Empire Brisé, dont le Prince Écorché est le premier tome.

Résumé du Prince Écorché chez Bragelonne.

À treize ans il est le chef d’une bande de hors-la-loi sanguinaires.
Il a décidé qu’à quinze ans il serait roi. Le prince Jorg Ancrath a quitté le château de son enfance sans un regard en arrière, après qu’il fut contraint d’assister au massacre de sa mère et de son frère. Depuis ce jour il n’a plus rien à perdre. Il avance porté par sa fureur.
L’heure est venue de s’emparer de ce qui lui revient de droit. À la cour de son père l’attendent la traîtrise et la magie noire. Mais le jeune Jorg ne craint ni les vivants ni les morts. Animé d’une volonté farouche, il est prêt à affronter des ennemis dont il n’imagine même pas les pouvoirs.
Car tous ceux qui ont pris l’épée doivent périr par l’épée.

Lecture sous acides.

Vu que vous venez de lire le résumé, je vais directement vous parler de ce qui me dérange dans ce livre : l’âge du héro.
George R.R. Martin dans sa saga du Trône de Fer présente beaucoup d’adolescents, mais même si leurs comportements sont généralement peu en rapport avec leur âge, ils découlent généralement d’une suite d’évènement qui par la force des choses les a placés dans cette situation.
Jorg, le protagoniste de la saga a assisté au meurtre de sa mère et de son frère, il avait 11 ans. Aussi s’est-il enfui du château familiale en intégrant une bande de bandits de grand chemin, pour en l’espace de quelques années devenir leur chef…
Et évidemment le jeune Jorg ne réagit absolument pas comme un adolescent vengeur, mais plus comme un ancien vétéran ayant tout connu dans sa vie… Bon passons…

Parce que oui, le Jorg il est quand même assez exceptionnel comme personnage. Déjà c’est un type drôle, alors forcément son humour ne plaira pas forcément à tout le monde, mais si vous pensez vraiment avoir le choix… Oui parce que Jorg, si vous rigolez pas quand vous êtes sensé rigoler vous êtes mort, mais si vous rigolez au mauvais moment vous êtes tout aussi mort… En fait, si Jorg s’enmerde il pourrait également vous tuer alors que vous êtes son compagnon de route depuis 4 ans.
Pour résumer Jorg est une sorte de psychopathe sympathique et brillant, dont les longs monologues avec lui même vous couvrirons d’effroi autant que ses interactions avec les autres.

Et le but de Jorg dans la vie, devenir Roi, vous me direz pour un Prince c’est plutôt simple, mais disons que ses relations avec son père son compliqués. Il préférerai plutôt conquérir un royaume et le faire sien, et puis si ce dernier était celui de l’homme qui a assassiné sa mère ça serait plutôt positif…

Le lecteur aura également l’occasion de revivre les scènes importantes de l’enfance de Jorg à travers des chapitres se déroulant 4 ans plus tôt, si au départ on se dit qu’on y trouvera des raisons du comportement de Jorg il n’en est rien, Jorg est comme il est.

L’histoire est finalement relativement classique, et le véritable intérêt de cette oeuvre est bien cet espèce de combo violence/folie complètement décomplexée… Alors attention quand je parle de violence ne vous attendez pas à des descriptions pleines d’hémoglobines, rien n’est choquant dans la façon d’écrire de Mark Lawrence, seulement ses propos et les réactions de Jorg.

D’ailleurs Mark Lawrence en plus de nous avoir pondu un personnage des plus étranges, se moque presque de son lecteur, et lui fait presque un doigt d’honneur, avec la création de son monde. Je ne veux pas spoiler sur ce point, mais dès le début du roman on sent que quelque chose est bizarrement foutu dans cet univers notamment de part les références de certains personnages, et on s’interroge… Une fois l’astuce dévoilée (mais prévisible) on s’attend à ce que le roman prenne une nouvelle tournure peu être encore plus je m’en-foutiste des standards, mais il n’en est rien, et on se demande si ce parti pris n’est finalement pas qu’un pétard mouillé… A voir pour la suite.
Enfin, par moment Mark Lawrence s’écarte de son monde torturé pour revenir dans des éléments de fantaisie plus classiques : fantômes, nécromanciens, etc… Mais ce ne sont certainement pas les moments les plus marquants de ce roman, mais que le tout reste très bien maîtrisé et de bonne tenue.
Ce premier tome se suffi à lui même, même si la fin reste ouverte, vous ne serez aucunement frustrée par celle-ci.

Pour conclure, j’ai vraiment pris mon pied à la lecture du Prince Ecorché. Le côté tellement irrévérencieux de Jorg est un plaisir de lecture. C’est un roman frais et percutant. Toutefois, Mark Lawrence n’a peu être pas poussé assez loin certaines de ses idées, là où le monde mis en place aurait pu faire de cette lecture une vraie histoire sous acides, sa non exploitation jusqu’au boutiste laisse finalement un sentiment d’inachevé et de relative frilosité. D’un autre côté, pousser certains éléments plus loin aurait peu être fait que cette histoire aurait tourné au grand n’importe quoi… Cet arbitrage n’est pas évident, et celui par Mark Lawrence était peu être le plus pertinent…
En tout état de cause, j’attends la suite avec impatience voir où la folie de Mark Lawrence et de Jorg voudra bien nous en-mener.

8 commentaires »

  1. Meily 05/07/2012 at 14:22 -

    Je plussoie ! Très bonne critique 😉

    Le prince écorché c’est vraiment un coup de coeur pour moi.

    Cependant, contrairement à toi, je ne suis pas choqué par l’age de Jorg car l’histoire évolue dans un univers moyenâgeux où les garçons deviennent « homme » très tôt.

    Là où je suis d’accord avec toi, c’est concernant l’aspect opaque du cheminement où Jorg passe d’un état « normal » à une cruauté gratuite en l’espace de peu de temps.
    Il y a effectivement un flou mais je pense (j’espère) que l’auteur comblement ce manque dans les tomes suivants.

  2. Leloucheur 12/11/2012 at 22:43 -

    ils deviennent « hommes » tôt mais peut-être pas a ce point-la ^^ à quinze et déjà blasé des batailles quand même ! ça aussi ça démontre son coté sanguinaire

  3. Leloucheur 12/11/2012 at 22:44 -

    à treize ans même…

  4. yoann 29/11/2012 at 22:52 -

    je ne suis pas tt a fait d’accord avec vous
    j’ai également adoré ce livre mais l’age du héros m’a choqué au debut puis peu a peu tt c’est expliqué
    je trouvais ca vraiment impossible mais ( d’abrd ces parents sont morts devant lui a 9 ans ;)) on apprend que quand il s’est enfuit avec ses freres, il n’arrivait pas a les suivre il avait envie de pleuré a cause de la douleur il le dit lui meme ^^ donc je trouve sa normal que quatre ans a vagabonder lui on ermis d’etre aussi fort qu’il l’est
    sans parler q’il a la chanc d’avoir un physiqe tres developpé pour son age ( 1m80 a 14 ans car precisons aussi qu’il atteint 14 ans vers le 4° chapitre environ ) et l’auteur ne nous a pas fait un gamin plus fort que tout le monde loin de la juste plus instruit et avec un esprit strategique de genie 🙂 il tue rarement quelqun en duel a l’épée et est souvent chanceux ou aidé comme on l’apprend a la fin
    ensuite je ne suis pas non plus d’accord sur le fitt qu’il est comme il est
    il aimait son frere et sa mere alors que maitenant il n’aime plus personne
    il se demande lui mm si il est comme sa a causee de corion qui lui a dicte ou non mm si il en conclu que non
    enfin il n’est pa comme sa psk c’est jorg d’apres moi il est comme sa psk il a vecu un gros traumatisme tres jeune ( il est vrai que peu de gens aurait fait comme lui apres et ca il le doit seulement au fait d’etre jorg )
    bref tres bonne critique malgres tout juste des petits desaccord 🙂

  5. Torospatillo 30/11/2012 at 09:21 -

    Les commentaires sont justement là pour échanger 🙂
    Et je comprends très bien ton point de vue…

Laisser un commentaire »