. Crazy Zoo – tomes 1 à 3 par Kōhei Horikoshi | Fant'asie
Bagooor 20/02/2015 0
  • Scénario
  • Graphisme

Crazy Zoo tomes 1 à 3 par Kōhei Horikoshi

Crazy Zoo est un shonen publié actuellement chez Delcourt.

Le titre va nous faire suivre le quotidien d’une jeune fille gaffeuse, qui devient la gardienne d’un zoo complètement loufoque : le directeur est un lapin humanoïde et les animaux peuvent prendre l’apparence d’humain selon les souhaits du directeur.

Le titre est totalement loufoque et 2nd degré, pour nous faire passer un bon moment de lecture.

Crazy Zoo est une série complète en 5 volumes.

Résumé des tomes

Hana est une lycéenne considérée comme une bonne à rien. Elle est bien décidée à prouver le contraire et réussit à se faire embaucher dans un zoo. Mais à peine l’entretien terminé, elle découvre que, la nuit, tous les animaux se transforment en créatures hybrides ! Commence alors pour elle une extraordinaire aventure en compagnie du directeur du zoo, un homme-lapin aussi insupportable que bagarreur.

Résumé de l’éditeur

Savant mélange

Crazy Zoo est clairement un titre que je n’attendais pas du tout et que j’ai vraiment découvert par le plus grand des hasards.
Et pourtant, ce titre aura été un très bon moment de lecture.
L’idée de base est assez amusante.

Un lapin géant, capable de rendre humain les animaux d’un zoo une fois la nuit tombée, cherche à rendre son zoo le plus populaire au monde. Mais voilà, personne ne vient dans ce zoo, loin de tout et assez mal entretenu. Et pour cause : le directeur du zoo ne veut faire que des choses amusantes ! Et s’occuper du zoo ne l’amuse pas.
Avec une telle mentalité, il n’est pas prêt de réussir son objectif.

Évidemment, le zoo va pouvoir compter sur la motivation d’une jeune fille extrêmement maladroite qui prendra à coeur de vouloir changer les choses et rendre le zoo populaire.
Pas très original me direz-vous, mais cela suffit pour faire entrer un humain étranger dans ce zoo très particulier, où l’amusement prime sur le bon sens.

Nous apprendrons très rapidement que le lapin géant n’est pas le seul dans ce cas-là, ce qui permettra d’introduire un aquarium voisin, dans la même situation que notre zoo.
Un bon moyen pour l’auteur de multiplier les personnages et de dévoiler un fil rouge qui peut être intéressant.
Le premier tome de Crazy Zoo a donc été un très bon moment de découverte, très amusant et agréable à lire. L’idée est assez sympathique pour tenir le lecteur, mais il ne faudrait cependant pas que cela traîne artificiellement en longueur.

Je dois dire que j’ai cependant été déçu dès le second volume.
Le premier tome ne propose que des chapitres indépendants, nous permettant de rencontrer progressivement les différents pensionnaires du zoo. Or dès le second volume, l’auteur s’est lancé dans une histoire qui se poursuit pour trouver sa conclusion à la fin du 3ème volume.

Après des petites histoires, nous avons ainsi un gros morceau, qui est presque trop gros pour pleinement l’apprécier.
Les choses commencent un peu à traîner en longueur et des affrontements entre le zoo et l’aquarium commencent à pulluler.

Cela reste assez fun, mais l’ambiance générale du titre a perdu un peu d’intérêt dès ce second tome. J’ai eu l’impression d’être face à un shonen classique, là où le 1er volume parvenait très bien à sortir de l’ordinaire.
Heureusement, après la conclusion de l’affrontement entre le zoo et l’aquarium, l’auteur revient sur des chapitres plus courts, où l’humour refait surface. Il est juste dommage d’avoir si rapidement perdu cet humour alors que le titre n’en était encore qu’à ses débuts.

Un groupe de personnages s’est dégagé du lot, pour former en quelque sorte l’équipe du directeur, que l’on retrouvera tout au long de la lecture.
Il reste tout de même de nombreuses possibilités à Kohei Horikoshi pour étoffer son casting et mettre en avant de nouvelles bêtes.

Les caractères des animaux sont bien imaginés et cela tient parfaitement la route.
D’ailleurs, il est intéressant de noter que le 1er volume permettait d’apprendre des informations intéressantes sur les animaux, par exemple sur le type de nourriture ou le manque d’espace des animaux. On retrouve ces informations dans la suite de l’oeuvre, mais dans une moindre mesure.
C’est un plus très intéressant, qui permet de rendre la lecture instructive.

Graphiquement, Crazy Zoo est un titre sympathique, que je trouve néanmoins plutôt classique.
Il n’y a rien de très innovant, mais le trait est suffisamment précis et maîtrisé pour apprécier correctement le récit. Tous les personnages ont une représentation particulière qui permet de les différencier et les reconnaître au premier coup d’oeil.

La représentation du directeur du zoo est vraiment bien trouvée et les expressions que lui donne Kōhei Horikoshi sont vraiment bien amusantes. Ainsi, malgré un comportement assez particulier, le lapin est un personnage attachant, qui prend soin de ses animaux.
Crazy Zoo aura donc été une très bonne découverte avec un premier volume vraiment intéressant et agréable à suivre.

Malheureusement, dès le second volume l’auteur s’est engagé dans une histoire assez longue qui fait perdre le fil au lecteur. Il aurait été peut être plus intéressant de passer d’abord par des histoires sur 2 ou 3 chapitres avant d’attaquer directement un gros morceau.
Les personnages sont cependant attachants et l’intrigue est assez originale pour maintenir le lecteur. La série reste assez courte, ce qui laisse à penser que l’affrontement contre l’aquarium ne traînera pas trop en longueur.
Pour ma part, le second et troisième volume ne m’ont pas permis de confirmer la très bonne impression du 1er tome. Si j’en ai l’occasion, je jetterais un oeil à la suite, mais ce n’est pas une certitude.

Avez-vous accroché à Crazy Zoo ? L’arc avec l’aquarium vous a-t-il intéressé ?

Laisser un commentaire »