. [Cinema] Batman – The Dark Knight Rises de Christopher Nolan | Fant'asie
Kameyoko 21/07/2012 3

Affiche Batman The Dark Knight Rises

Critique du film Batman – The Dark Knight Rises de Christopher Nolan

La conclusion du Batman de Nolan

C’est un doux euphémisme de dire que l’ultime volet de la trilogie Batman de Christopher Nolan est attendu. Après un magistral Batman The Dark Knight, les attentes étaient énormes !
Avec pour méchant Bane, pour ceux qui ont lu Batman : Knightfall, peuvent s’imaginer un final grandiose. Surtout avec le talent de Nolan, qui a décidément tout compris à Batman, et à une adaptation comic

Pour ma part, c’est le film que j’attends le plus de l’année, peut-être même devant Avengers ou encore Bilbo.

Le risque devant tant d’attente peut être une déception. Est-ce le cas ici ?

Batman – The Dark Knight Rises est un film de Christopher Nolan avec Christian Bale, Anne Hathaway, Gary Oldman, Tom Hardy, Joseph Gordon-Levitt, Marion Cotillard

Une critique écrite par Laurent d’Apo(K)Lyps Comics

N’ayant pu me rendre moi-même à la projection (et croyez moi, je suis bien dégouté 🙁 ), c’est Laurent, libraire à Apo(K)Lyps Comics, comic shop situé au 120 rue Legendre, Paris 17ème, qui s’y est rendu.
C’est donc lui qui a rédigé cette chronique, garantie sans spoil.

Résumé de The Dark Knight Rises

Il y a huit ans, Batman a disparu dans la nuit : lui qui était un héros est alors devenu un fugitif. S’accusant de la mort du procureur-adjoint Harvey Dent, le Chevalier Noir a tout sacrifié au nom de ce que le commissaire Gordon et lui-même considéraient être une noble cause. Et leurs actions conjointes se sont avérées efficaces pour un temps puisque la criminalité a été éradiquée à Gotham City grâce à l’arsenal de lois répressif initié par Dent.
Mais c’est un chat – aux intentions obscures – aussi rusé que voleur qui va tout bouleverser. À moins que ce ne soit l’arrivée à Gotham de Bane, terroriste masqué, qui compte bien arracher Bruce à l’exil qu’il s’est imposé. Pourtant, même si ce dernier est prêt à endosser de nouveau la cape et le casque du Chevalier Noir, Batman n’est peut-être plus de taille à affronter Bane…

Une conclusion phénoménale!

Je ne suis pas un grand fan d’adaptation cinématographique des comics en général, bien que j’en ai vu une bonne tripoté dans ma vie. Il faut bien pouvoir parler de cinéma à ceux qui fréquentent la boutique où je travaille et il semblerait que mon avis compte quand il s’agit d’adaptation de personnages, du médium qui me fait vivre, au grand écran.

Cette année je n’ai pas vu Ghost Rider 2, Avengers et The Amazing Spider-Man.
Y’en a t-il d’autres à citer ?

Initié il y a huit ans, le reboot de la franchise Batman, mis en scène par Christopher Nolan, est pour moi le symbole de ce que je voudrais pour toute adaptation de Supers au ciné : une relecture courageuse, et une vision du personnage, avec en filigrane une « connaissance » des codes du matériel original, même s’il s’en éloigne dans un but qualitatif.

Le tout porté par un scénario intéressant, bien construit et crédible.
En somme, Nolan m’a toujours donné l’impression de faire des films et pas de l’exploitation de licence.

Son  Batman Begins m’a ébloui, et le Batman Dark Knight  fut un réel choc visuel et qualitatif, définitivement mon film de Super préféré.
L’un de mes films préféré, car plus qu’un film de genre, c’est du cinéma !
Je souhaite depuis des mois voir le plus tôt possible la fin de la trilogie de Nolan, et mon souhait a été exaucer grâce à Fant’Asie, qui m’a dégoté une place à la projection presse contre une review.

Le film commence 8 ans après la fin de « Dark knight », Batman a disparu, s’accusant de la mort d’Harvey Dent, et permettant à Gotham d’entrer dans une nouvelle ère de paix et sérénité.
Bruce Wayne vit reclus dans son manoir reconstruit et seule une rencontre impromptue avec une belle et féline voleuse le fera quitter sa retraite.
Christopher Nolan ne surprend pas dans sa réalisation, fidèle a ce qu’il a déjà accompli dans les deux précédents volets de la trilogie. Un début où il pose tous les éléments, permettant à l’action de se mettre en place et à chaque rôle d’être clairement distribué.
Aucune faute dans la photographie, mais un détail reste en tête tout le long du film. Il a décidé d’abandonner la nuit pour faire un film qui se déroule au trois quart dans le jour. Un pari audacieux ! Ce film commence comme le prologue du précèdent, puis il va devenir la conclusion de la saga entière !
Une petite critique peut être pour les scènes de combats qui, bien qu’impressionnantes, semblent souffrir d’un manque de travail dans la chorégraphie. Mais erreur qu’on mettra sur la volonté de présenter un film réaliste et non ultra esthétique, contrairement à d’autres productions.
Ensuite le film s’accélère pour raconter au plus près les événements multiples qui frappe de toutes parts Batman et Gotham. Lecteur des aventures du chevalier noir en langue originale, plusieurs fois je fus surpris par les choix scénaristiques qui me font penser à certaines idées développées actuellement par Scott Snyder. Bien sûr la ressemblance n’est que fortuite et Le Batman de Nolan n’est pas celui du comic et tant mieux.

Ce personnage sombre en quête de justice est un vigilante moderne qui s’attaque de front aux mensonges de son Amérique, tout en cherchant son âme et la paix.
Dark Knight Rises est aussi un film d’acteurs ou chacun maîtrise son rôle, sauf la pauvre Marion Cotillard qui est presque risible dans son interprétation. Dommage.
Mention spéciale pour Michael Caine et Joseph Gordon-Levitt, qui assurent complètement leurs prestations.
Pas de longueur inutile, les 2h44 passent vite. On en demanderait presque du rab, pour comprendre mieux certaines ellipses. Si Batman est un héros qui plaît tant c’est parce que son super-pouvoir est d’être intelligent et déterminé, et pour la conclusion de la trilogie, c’est sur ce terrain que son ennemi l’affronte.
En somme ce film est une pleine réussite (à quelques détails près, je vous laisse les découvrir), le meilleur film de super que j’ai vu jusqu’à présent, mais c’est avant tout un très bon film, et je n’ai qu’une hâte, le revoir !

3 commentaires »

Laisser un commentaire »