. Btooom ! – tomes 6 et 7 de Junya Inoue | Fant'asie
Kameyoko 17/05/2013 0
  • Scénario
  • Graphisme

Btooom ! - tome 6

Btooom ! – tomes 6 et 7 de Junya Inoue

Fanservice et survival game

Btooom ! est un seinen qui repose sur un principe simple : mettre sur une même île des joueurs d’un même jeu vidéo et les voir s’affronter pour de vrai, selon les règles du jeu. Au programme un survival game à base de grenades et autres bombes.
Ce manga nous a très vite montré qu’il s’agissait d’un titre de pur divertissement où l’action est reine, en dépit d’une certaine consistance scénaristique. Le mangaka ne s’embarrasse pas avec un scénario travaillé. Ici, c’est prévisible mais efficace.
Avec ces deux volumes, va-t-il garder la même recette ou évoluer un peu ?
Btooom ! – tomes 6 et 7 de Junya Inoue sont édités par Glénat Manga et sont disponibles à la vente depuis, respectivement, les 07 novembre 2012 et 27 février 2013.

Résumé de Btooom ! 6 et 7 chez Glénat

Résumé du t6 :

Alors que Ryota et Himiko profitaient d’un moment de répit, apparaissent deux nouveaux joueurs extrêmement puissants et déterminés à l’emporter. Qui est cet homme à l’audace folle qui se déplace tel un félin et use de ses capacités physiques hors du commun pour tendre des pièges à Ryota ?! Dans ce monde de plus en plus violent, il est désormais évident qu’il sera impossible aux participants de résister seuls face aux autres joueurs. L’heure des alliances pour la survie est enfin arrivée ! Place aux combats par équipe !!

Résumé du t7 :

Après avoir surmonté de nombreuses épreuves depuis le début de la partie, Ryota et ses camarades, Himiko et Kiyoshi, cherchent à présent un moyen de quitter l’île. Mais c’est compter sans l’apparition de Masahito Daté, un prétendu médecin qui tente de gagner leur confiance pour mieux les mener à leur perte. Que fera Ryota pour déjouer son complot ?!

De redoutables et machiavéliques adversaires

Ces deux tomes de Btooom !, outres les ingrédients désormais classiques, se caractérisent par de nouveaux adversaires ou de vieilles connaissances. Le danger sera omniprésent et revêtira bien des visages pour Ryota et Himiko. Et connaissant Junya Inoue, on se doute que ça ne va pas faire dans la dentelle.

Le tome 6 va donc voir l’arrivée d’un nouveau personnage, un médecin, se proposant d’aider nos protagonistes. Malgré son apparence qui inspire la confiance, peut-on se fier à qui que soit dans ce jeu cruel ?
On aura très vite la réponse, le mangaka n’aimant pas s’embarrasser d’un quelconque suspense. Ce nouveau personnage, Masahito Daté, va vite révéler son vrai visage.
Btooom ! - tome 7A défaut de surprendre et de laisser le lecteur dans l’expectative, le mangaka va nous présenter un peu plus ce médecin, ses intentions et ses « techniques » pour ensuite nous plonger dans une action débridée.
En effet, après les présentations avec ce personnage manipulateur, les affrontements vont de nouveaux revenir sur le devant de la scène. Pour cela, rien de mieux qu’une bataille autour de valises de survie.
Comme on peut s’en douter, ces mallettes sont extrêmement convoitées.
C’est ainsi que Ryota va faire face à Nobutaka Oda. Ce dernier est un adversaire redoutable, au charadesign soigné, que l’on avait brièvement croisé avant. Il va se révéler extrêmement doué.
De suite, on se doute que c’est un personnage qui aura une certaine importance, et qu’il ne s’agit pas seulement d’un adversaire lambda.
On en aura la confirmation dans le septième opus, où on aura un flashback permettant d’en savoir plus sur ce personnage énigmatique. Malheureusement ce rebondissement tombe un peu à plat, car il est maladroit et n’est pas des plus original. Néanmoins, cela donne plus de background à ce nouvel ennemi qui n’en devient que plus intéressant et énigmatique.

Pour en revenir au tome 6, nous croisons également d’autres ennemis. Car pendant que Ryota en découd avec Oda, Himiko, elle affronte une adversaire coriace, redoutable en corps à corps. Malheureusement, ce combat est un peu plombé par ce fanservice un peu outrancier dont Inoue s’est fait un adepte. Tout est fait pour multiplier les plans-culottes/ nichons. Ce qui rend le combat moins prenant et à suspense. Un passage qui ravira les amateurs mais qui décevra les autres plus soucieux du récit et de sa mise en scène.
A noter aussi le retour furtif d’un personnage inquiétant déjà croisé, qu’on verra plus dans le volume 7.

Mais ce tome se lit plutôt bien car, à défaut de surprendre, l’action est bien mis en valeur avec du suspense, des explosions, un rythme soutenu et une traque intéressante. Mais ça reste du Junyo Inoue, qui privilégie le spectacle et le fanservice à une rigueur scénaristique ou à un souci de réalisme et de finesse. Ainsi, tout est un peu gros et « facile ». Les explications sur comme les héros se sortent de situations inextricables sont gentillettes. Il ne faudra pas s’attarder dessus. C’est du Btooom !, un divertissement assumé, simple et efficace.

Le tome 7 se place dans la continuité du 6, puisque les nouveaux adversaires présentés vont être encore un peu plus développés et vont montrer pourquoi ils sont redoutables. Mais la suite des événements est assez convenu. Le mangaka peine à surprendre et tout semble cousu de fil blanc. Les révélations et rebondissements, bien que pimentant la lecture, ne surprennent guère. Ils mettent juste en exergue la naïveté de Ryota et Himiko. Malgré le contexte, les expériences passées, j’ai été décontenancé par la naïveté de Ryota. Alors que certains rebondissements arrivent avec de gros sabots, lui ne voit rien venir. On perd donc beaucoup en impact.
De son coté, Himiko est un personnage que je trouve assez fade voir même horripilante parfois. Son personnage fragile, candide et faible en apparence, commence à atteindre ses limites.

Même si ce tome est peut-être moins orienté action, il a le mérite d’enchaîner des rebondissements certes convenus, des trahisons et nouvelles BIM. Surtout qu’on voit Ryota s’allier avec un individu, que l’on connait bien. Et cette coopération plus ou moins obligée est assez intéressante tant l’autre personne n’inspire que peu la confiance.

Mais bon, au final, on se laisse prendre au piège et Btooom ! – tome 7 se révèle être un divertissement plaisant et efficace quoiqu’un moins nerveux que les autres volets.
On notera encore du fanservice de bas-étage avec une scène d’Himiko à mourir de rire tellement c’est ridicule d’user ainsi des charmes féminins.

Graphiquement, le trait de Junya Inoue est vraiment fin et dynamique. Toute sa narration, son découpage sont mis au service du rythme. Il abuse un peu dans les plans culottes et est un peu trop généreux dans les courbes de ces charmantes demoiselles, mais il a un vrai beau coup de crayon, avec du travail sur les décors et arrières-plans.

Pour conclure, ces Btooom ! – tomes 6 et 7 sont du Btooom ! dans sa plus pur tradition : de l’action effrénée, des explosions de partout, des rebondissements nombreux, mais le tout est un peu plombé par un récit maladroit, trop convenu et manquant de finesse et d’imagination. De plus Junya Inoue abuse trop du fanservice, à mon goût et n’arrive pas à l’intégrer naturellement à son récit. C’est dommage car pour le dessin, il est plutôt bon.

Btooom ! c’est un seinen très divertissant, simple mais qui se lit avec plaisir à défaut d’être scotchant.

Et vous qu’en pensez-vous ? Le fanservice vous gêne-t-il ?

Laisser un commentaire »