. [Blu Ray] Game of Thrones, saison 2 | Fant'asie
Kameyoko 29/04/2013 0
[Blu Ray] Game of Thrones, saison 2

Game of Thrones Saison 2

Test du Blu Ray Game Of Thrones, saison 02

Game of Thrones, ce phénomène !

Etant un fervent admirateur du Trône de Fer de Georges R.R Martin, j’ai suivi très attentivement toutes les étapes pour voir enfin arriver la série Game of Thrones sur les écrans.

La saison 01 atteignait presque la perfection tant elle était magnifique. Et depuis la sortie en DVD/ Blu Ray de cette saison 1, je ne peux qu’être ravi devant l’ampleur du phénomène qu’est devenu Game of Thrones. C’est simple, je n’ai jamais vu autant de gens lire le livre dans le train. Mon entourage geek a regardé la série très rapidement. Mais le plus surprenant est mon entourage non-geek qui s’y est intéressé et a adoré.
Cette série, d’autant plus depuis sa diffusion sur OCS et Canal+, devient un vrai phénomène culturel, qui parvient, un peu, à sortir du « cercle des initiés ».

Avec la sortie vidéo de la saison 2, l’aura dégagé par ce titre, n’est pas près de s’estomper, tant cette saison 2 ravira les amateurs. D’autant plus que la saison 03 est en cours de diffusion sur HBO

Game of Thrones, saison 02 est édité par Warner Bros et est disponible à la vente depuis le 01 mars 2013.

Bande-annonce de Game of Thrones S02 chez Warner Bros

La guerre des 5 rois !

Après une fin de saison 01 assez énorme, avec notamment la mort d’un personnage important, j’attendais qu’une chose : voir la suite de ma série préférée du moment. Quel ne fut pas mon bonheur quand les premières notes du générique, désormais si familier, ont retenti. Me voilà embarqué pour une nouvelle saison de 10 épisodes forts prometteurs.

Car aux vues de la fin de saison précédente, j’avais hâte de voir comme les scénaristes allaient mettre en image les écrits de Georges R.R Martin, dont certains événements attendus.

Ainsi, on retrouve Westeros au bord de la guerre civile. Le trône est convoité de toute part, et nombreux sont ceux qui y prétendent. Et d’autant plus que Joffrey se montre plus cruel et vicieux que jamais, en cela bien aidé par sa mère Cersei toujours aussi manipulatrice et comploteuse.
Parmi ceux qui aimeraient s’adjuger le trône, on retrouve Stannis et Renly Baratheon, frère de feu Robert. Mais aussi Robb Stark, bien décidé à en découdre avec les Lannister. Alors que dans le même temps, Daenerys, accompagnée de ses dragons, a toujours pour but de reconquérir Westeros.

Bien sûr, avec Game of Thrones, il n’y a pas qu’une seule intrigue aussi épique soit-elle. C’est aussi et surtout des sous-intrigues, de nouveaux personnages, des rebondissements de folie et des pistes narratives inattendues. De ce point de vue là, on est gâté.
En multipliant les personnages, nous avons le droit à beaucoup d’histoires et d’aventures, qui nous feront parcourir Westeros. Par exemple, la famille Stark est éparpillée dans tout Westeros (Jon au Mur, Arya en fuite, Sansa à Port-Real, Catelyn jouant les pacificateurs entre les deux frères Baratheon, Robb à la guerre…), il y a beaucoup d’enjeu, d’événements autour de ces personnages. Ceci apporte une certaine variation au rythme et à l’intrigue. Surtout que la réalisation aime passer d’un personnage à un autre. De fait, l’ambiance et enjeux diffèrent beaucoup, ce qui permet de varier les plaisirs mais aussi d’avoir un autre point de vue de certains faits. Ce type de narration, plus que jamais, est extrêmement riche et addictif. Surtout quand, comme ici, nous avons des personnages très travaillés. Ce qui fait que le visionnage d’un épisode passe à vitesse grand V. Bien que le rythme soit parfois un peu lent, surtout dans les premiers épisodes, du fait des nombreux dialogues, lieux, personnages, actions, on est captivé par toute cette richesse scénaristique.

D’autant plus que tout au long de la saison, l’histoire est ponctuée de retournements de situation assez hallucinants, impactants et qu’on ne voit pas forcément venir. Il y a vraiment quelques passages bien marquant, comme Theon Greyjoy à Winterfell, la Bataille de la Nera, ou les actions de Melisandre….

Le travail sur les personnages est juste hallucinant. Ils sont très développés, fascinants et jamais manichéens. Les personnages déjà croisés évoluent de façon cohérente et sont toujours aussi passionnants et charismatiques. la palme revient à Tyrion (campé par Peter Dinklage). Mais j’aime toujours autant Jon Snow (Kit Harington) et Daenerys (Emilia Clark).

Mais de nombreux personnages et non des moindres font leur apparition. Ils s’intègrent tous bien dans l’histoire et promettent pour la suite. Si vous étiez allergique au trop grand nombre de personnage dans cette série, vous risquez de déchanter car le nombre croit encore. Pourtant, je trouve que tout cela reste fluide et cohérent (une fois qu’on a assimilé qui est qui).
Parmi les nouveaux venus, on peut citer Stannis, Melisandre, Davos, Balon Greyjoy, Asha Greyjoy, Qhorin Mimain, Ygritte, Margaery Tyrell, Brienne… Autant de personnage qu’on reverra souvent et qui auront leur importance.
A noter que les femmes ont toujours un rôle prépondérant dans cette série.

Personnellement, je trouve que David Benioff et D.B Weiss ont parfaitement réussi à retranscrire les livres de Georges R.R Martin et de les adapter au médium. Alors oui, on pourra reprocher quelques longueurs. Mais ces dernières sont indispensables et permettent de développer l’intrigue et personnages. Pour ma part, je n’ai jamais trouvé qu’il y avait des longueurs. J’y vois juste un développement de l’univers passionnant.

La patte Game of Thrones est toujours bien là. La violence est présente, le sexe également, conférant un ton résolument mâture et non sacrifié sur l’autel du commercial et du « grand public ». Ce qui donne une personnalité incroyable à cette série, qui ne cesse de me faire penser qu’elle est faite pour répondre à des critères qualitatifs et scénaristiques plutôt que commerciaux.

Game of Thrones est également un vrai plaisir à regarder pour toute la richesse présente dedans. On y trouve tout, de l’action, du suspense, des trahisons, des complots, des drames, des joies, et des thématiques fortes. C’est complexe mais profond et diablement captivant et addictif.

A noter que si la première saison était peu fantastique, jouant la carte du médiéval presque historique, ici les incartades dans la fantasy plus traditionnelle sont un peu plus nombreuses. Outre les dragons, la magie et des créatures anciennes font leur apparition pour notre plus grand bonheur. Néanmoins, l’aspect est toujours mis sur les complots, trahisons et jeux de pouvoir. La fantasy est presque juste présente pour donner un souffle encore plus épique à la saga.

Mais toute cette richesse et densité héritées des livres du romancier, ne serait rien, sans moyens, et sans une bonne réalisation. Pour rappel, Game of Thrones est la série avec le plus gros budget. Et ça se voit. Ce dernier est utilisé à bon escient avec des décors et costumes magnifiques criant de réalisme. Tout est travaillé. On sent une vraie volonté de donner un rendu qualitatif au tout, même si le dernier gros événement de la saison manquait un peu d’envergure.
La qualité est donc dans la continuité de la saison 1 avec ses décors magnifiques, ses costumes très bien rendus, sa réalisation léchée, sa lumière efficace…

Pour conclure, cette saison 2 de Game of Thrones est encore brillante à bien des égards. Game of Thrones s’impose définitivement comme la série du moment, comme le phénomène série !! Et à juste titre !
Même si on pourrait reprocher un rythme un peu lent, celui-ci n’a pour but que de densifier encore l’univers, de développer les personnages. On sent que le background est immense, que les possibilités de développement sont presque infinies. Ce qui fait le charme de la série, c’est l’incertitude. Il est impossible d’envisager la suite, tant les surprises sont légions. Surtout que l’on sait que n’importe qui peut mourir n’importe quand, et qu’aucun personnage n’est tout blanc ou tout noir. Les scénaristes ont réussi à capter l’essence du Trône de Fer et de le retranscrire parfaitement, mélangeant fidélité et petits ajustements nécessaires pour le médium.
Game of Thrones est à réserver à un public averti, pas seulement à cause de la violence ou du sexe mais aussi parce que c’est complexe, qu’il y a beaucoup de personnages et de thèmes abordés.
Mais quand on rentre dedans, il est difficile de pas être totalement subjugué et de développer une pathologie d’addiction sévère.

Il m’est difficile dans un article, de déclarer mon amour pour cette série (et accessoirement pour les livres). Mais pour moi, Game of Thrones, c’est ce qui se fait de mieux en série. HBO tient là un petit bijou captivant et qualitatif. Il réunit tous les ingrédients du succès d’estime et commercial : personnages travaillés, de l’action, des complots, une histoire épique et dépaysante, du sexe, de la violence, de l’intelligence narrative, des acteurs qui campent parfaitement leur rôle, une réalisation à la hauteur et une excellente appropriation du matériel de base.
Le seul reproche qu’on pourrait formuler est dans justement cette complexité et le fait de s’y retrouver dans tous ses personnages, lieux, passés…

Game of Thrones, saison 02 frôle encore l’excellence même si le cliff de fin de saison est moins marquant et moins incroyables que la fin de saison 1.

Bref, Game of Thrones, c’est génial !!

Laisser un commentaire »