. [Blu Ray/ DVD] Game of Thrones, saison 3 | Fant'asie
Kameyoko 15/04/2014 1

Critique de la saison 3 de Game of Thrones

La série événement continue

Alors que la saison 4 vient tout juste de commencer de l’autre côté de l’Atlantique, en France, nous pouvons nous rabattre sur la saison 3 qui est sortie en Blu Ray/ DVD. Et il serait dommage de s’en priver tant celle-ci est devenue célèbre de par son fameux épisode 9.
Revenons donc à cette saison qui n’a pas que pour unique attrait cet épisode 9 !

Game of Thrones – saison 3 est édité par Warner Bros et est disponible à la vente depuis le 17 février 2014.

Résumé de Game of Thrones – Saison 3 chez Warner

Résumé :

Le combat pour le trône continue. Dans un pays où l’été peut durer plusieurs années et l’hiver toute une vie, des forces sinistres et surnaturelles se pressent aux portes du Royaume des Sept Couronnes. Le statu quo n’existe pas au royaume du trône de fer. Les Lannister ont gagné une bataille, mais ils n’ont pas encore gagné la guerre, car ce n’est que d’un cheveu qu’ils ont repoussé les troupes de Stannis Baratheon lors de l’assaut sur Port-Réal. Et malgré son rôle crucial dans cette victoire, Tyrion a été démis du poste de Main du Roi… mais il ne compte pas en rester là. Au Nord, tandis qu’une mystérieuse armée se dirige vers le Mur, Jon Snow va rencontrer le chef des hommes sauvages. Quant à la princesse Daenerys, toujours plus avide de revanche, elle a retrouvé ses dragons et regroupe maintenant une armée de l’autre côté de la mer. Au jeu des trônes, plus que jamais, il faut vaincre ou périr…

Que de rebondissements !!

Il n’est jamais inutile de le rappeler, mais Game of Thrones est une adaptation de la saga littéraire de Georges R.R Martin. Or cette troisième saison aborde un des meilleurs moments des livres. Vu la complexité du récit, le travail d’adaptation de D.B Weiss et David Benioff se doit d’être excellent. Et c’est bien le cas. Ces derniers ont réussi à coller sensiblement au livre, tout en modifiant certains éléments. Si certains choix sont discutables, au final le résultat est à la hauteur, pour nous offrir une saison 3 mémorable.
Bien sûr, on pourra pester contre la sous-utilisation de certains personnages, des raccourcis (comme des batailles seulement évoquées et non pas montrées), et des ajouts contestables (bien que je les trouve personnellement pertinents) comme dans le fameux épisode 9, mais il fallait faire des choix pour s’adapter au médium et ne pas exploser le budget.

Cette saison 3 est un véritable coup de pied dans la fourmilière. Les événements s’accélèrent, les certitudes sont balayées, les cartes redistribuées et les personnages plus ambigus que jamais. Pour moi c’est ça l’essence même de Game Of Thrones (enfin du Trône de Fer pour être plus précis). Rien n’est figé, les méchants ne sont pas si manichéens, et être gentil n’est qu’une question de point de vue. Cette maxime est vrai pour la grande majorité des personnages exceptés Joffrey qui reste, encore et toujours, cette tête à claque et Sansa qui reste toujours un peu cruche et qui manque de relief. Mais pour Joffrey, c’est aussi pour ça qu’on l’aime.

Cette série se différencie des autres par ses incroyables personnages. Ils sont tous tellement travaillés et charismatiques qu’on a l’impression qu’on ne les voit jamais assez. Et dans les faits, c’est un peu ça. On aimerait voir chacun un peu plus. Mais cette alternance de personnages, assez rapide, est révélatrice du livre, et offre un certain dynamisme.
Cette saison mettra surtout en avant l’incroyable personnage de Jaime et sa relation avec Brienne. Ce duo est peut-être ce qui m’a le plus marqué dans cette saison, hormis l’épisode neuf. Celui qu’on prenait pour un vulgaire méchant sans fond, se révèle être d’une profondeur et d’une complexité assez incroyables. En une demi-saison, il sème le doute dans l’esprit du téléspectateur et casse l’opinion que l’on pouvait avoir de lui. Surtout que ces interactions et l’évolution de sa relation avec Brienne sont très pertinentes et bien mises en avant. Le tout prenant toute sa magnificience dans cette scène dans un bain, forte en émotion en révélation. Parmi les personnages forts, sans donner son nom, on parlera du sadique tortionnaire de Theon Greyjoy, campé par Iwan Rheon (connu pour son rôle de Simon dans Misfits). Terrifiant comme personnage.


On fait également la Fraternité Sans Bannière avec Beric Dondarrion et Thoros de Myr à leur tête. A priori sans intérêt notable, un rebondissement majeur risque d’avoir de grosses répercussions sur la suite des intrigues.
La famille Tyrell est elle aussi beaucoup mise en avant grâce à Margaery et Lady Olenna. Cette famille puissante prend de l’importance et rentre de plein pied dans le « jeu du Trône ». Autre famille importante a être introduite est celle des Tully, même si son rôle est pour le moment assez mineur.
On continuera à suivre également les périgrinations d’une Arya toujours en fuite, d’une Sansa piégée à Port-Réal, d’un Jon Snow au-delà du Mur et du côté des Sauvageons, d’un Bran qui découvre sa voie de Zoman grâce à Jojen et Meera Reed. De l’autre côté du Détroit, Daenerys continue son chemin pour acquérir une armée digne de ce nom, notamment grâce aux immaculés tout en assiégeant certaines villes, le tout pendant que ses dragons grandissent.

Bref, il se passe énormément de chose, le rythme de rebondissement est assez ahurissant. Chaque épisode est presque le lieu d’un rebondissement majeur ou au pire inattendu. Pour moi il n’y a pas un seul épisode à jeter. Evidemment certains reprocheront quelques longueurs à quelques moments, mais, personnellement, au contraire, je trouve que c’est bien. Il faut savoir développer son intrigue, ses personnages et reposer l’intrigue pour placer une accélaration avec un gros rebondissement qui fera mouche.
L’intrigue globale de la série se voit encore plus vaste, épique et imprévisible que jamais. Cette maîtrise narrative, ce sens du rebondissement et du contre-pied d’une narration classique se trouvent sublimés dans ce fameux épisode 9 d’anthologie. Je ne voudrais pas spoiler cet épisode qui a tant fait parler, mais ce fût une énorme baffe ! Quelle puissance ! Quelles émotions ! Inoubliable.
Pour moi ce rebondissement, aussi imprévisible que puissant, marquera un tournant dans la façon de concevoir une série. Rarement un rebondissement n’aura fait autant mouche et perturber le téléspectateur. Game of Thrones fait fi des retournements de situations classiques pour nous amener sur un terrain que le spectateur moyen ne connait pas. 90% crieront au génie, 10% à l’arnaque en clamant que ça va trop loin, que c’est n’importe quoi.
Même en ayant lu les livres, j’ai été médusé devant cet épisode et ce coup de théâtre d’une intensité émotionnelle rare. Je me souviens encore de ma réaction, complètement inerte, bouche bée, sans un mot, complètement abasourdi. C’est simple, j’ai adoré et aucune série n’a encore réussi à me mettre dans cet état.

Pour conclure, Game of Thrones vient de prouver définitivement que c’est une série d’exception qui marquera l’univers du petit écran. Cette saison 3 est une merveille de réalisation et de narration. L’intrigue éclate, les personnages évoluent toujours dans le bon sens, et le tout se montre imprévisible. Georges R.R Martin, dans cette adaptation, nous dit clairement « Téléspectateur, oubliez toutes vos certitudes ! Oubliez votre cheminement logique ! Je vais vous apprendre ce que rebondissement veut dire ! »
Vous l’aurez compris, mais je suis complètement fan de cette série. Et ce d’autant plus que j’étais déjà fan des livres avant même l’annonce de l’adaptation en série. Je trouve que D.B Weiss et David Benioff ont réussi un fabuleux travail d’adaptation. Cela vient sûrement du fait qu’ils ont essayé de collé un maximum au livre, à son esprit, à sa narration, tout en faisant quelques choix pour le bien de la série. Et quand derrière les moyens sont à la hauteur de l’ambition ça donne Game of Thrones.
Mais puisqu’il faut que je sois un minimum objectif, on peut néanmoins reprocher certaines ellipses du fait d’une trop grande difficulté à tourner. Pourtant, sur écran ça aurait eu de la gueule…. mais ça aurait épuisé le budget de la saison.
Autre reproche qu’on pourrait formuler c’est l’impression de ne pas voir assez les personnages et donc une sensation de trop peu. On voudrait qu’une saison fasse 20 épisodes, au lieu de 10.

Mais pour le reste c’est du bonheur en barre, aussi bien au niveau de l’intrigue, que de la réalisation ou encore dans le casting quasiment sans faute ! Qui ne trouve pas Tyrion, Jaime ou Daenerys complètement badass !?

Si vous n’avez pas encore visualiser cette série, je ne peux que conseiller de le faire ! C’est l’excellence ! Game of Thrones c’est la vie !!

Et vous qu’avez-vous pensé de cette série ? Trouvez-vous que Game of Thrones a encore passé une étape dans l’excellence ?

Un commentaire »

  1. Xapur 16/05/2014 at 19:30 -

    Une des meilleures séries jamais tournées, au diapason d’une des meilleures sagas jamais écrites !

Laisser un commentaire »