. Blood Parade – tome 1 de Kazuyoshi Karazawa | Fant'asie
Kameyoko 17/11/2014 1
  • Scénario
  • Graphisme

Blood Parade - tome 1

Blood Parade – tome 1 de Kazuyoshi Karazawa

Encore des vampires…

Blood Parade est une des derniers shônen de l’éditeur Ki-oon. Ce titre est à ranger dans la catégorie des gothiques shônen dont l’éditeur s’est fait une spécialité.
En effet, ce manga parle de vampires. Je sais que ces créatures font peur maintenant. Non pas par la peur qu’elle inspire mais par la qualité et le style des œuvres où elles apparaissent actuellement (qu’est-ce que Twilight aura fait mal aux vampires !!).
Je partage cette crainte. Pourtant, il serait dommage de condamner ce titre avant même d’avoir lu ce premier tome. Voyons voir ce qu’il a dans le sang.

Blood Parade – tome 1 de Kazuyoshi Karazawa est édité par Ki-oon et est disponible à la vente depuis le 11 septembre 2014.

Résumé de Blood Parade 1 chez Ki-oon

Résumé de l’éditeur :

Depuis toujours, Gilles Mayford voue une haine farouche aux vampires. La reine de ces créatures maléfiques a décimé la famille entière du jeune garçon, un soir de lune rouge sang. Seul survivant de cette horrible tragédie, Gilles s’est juré de consacrer toute son énergie à traquer et à éliminer tous les serviteurs de la reine.
Huit années plus tard, Gilles a passé la première étape de l’examen qui lui permettra peut-être d’intégrer les Douze Apôtres, une unité d’élite formée pour lutter contre les vampires. Pour valider définitivement cet examen, il devra éliminer un vampire qui sévit dans le village de Conques. Afin qu’il puisse mener à bien cette mission, on lui assigne un “escudo”, un partenaire, du nom de Luna. Dotée d’une force prodigieuse, la jeune fille semble elle aussi avoir un lien très particulier avec les vampires…

Un shônen gothique tirant sur le shôjô !?

Très honnêtement avant de débuter la lecture de Blood Parade j’avais pas mal d’à priori négatifs dessus. Ce shônen sentait bon le shônen gothique, à la croisée des chemins avec le shôjô, un peu à la Pandora Heats, Amatsuki, Secret Service, Black Butler… Pas forcément le genre de titres que j’affectionne. Rajoutons à ça la thématique déjà sucée jusqu’à la moelle du vampire, vous comprendrez pourquoi j’étais pas extrêmement emballé.
Mais voilà, pour vous lecteur, j’ai décidé de braver ma réticence et de lire ce manga, pour vous livrer mon impression.
Et force est de constater que, même si on retrouve un petit côté shônen qui louche du côté du lectorat féminin, Blood Parade m’a agréablement surpris.

L’histoire est celle de Gilles Mayford, un jeune homme aspirant à devenir « apôtre » au sein d’une agence internationale spécialisée dans l’élimination de vampires. Son but dans la vie : éliminer la reine des vampires, celle qui a massacré sa famille, devant ses yeux, il y a 8 ans.
Afin de devenir officiellement apôtre, Gilles devra tuer une de ces créatures. Il sera en cela aidé par une « escudero », chargée de le protéger. Commence pour lui un long périple, plein de surprises.

Blood Parade ne comprenant que deux tomes on ne perd pas de temps. Après une brève introduction, on rentre dans le vif du sujet avec Gilles et Luna pour des premières missions. L’avantage c’est qu’on est directement dans l’action et le rythme est élevé. Mais fatalement on perd un peu dans le développement de l’univers. On ne sait pas grand chose de l’agence qui l’emploie, des apôtres, voir même des « escuderos ». De même, le personnage de Gilles, à part son drame familial, n’est pas énormément développé et on a bien du mal à voir en quoi il a les compétences requises pour devenir apôtre.

Mais au-delà de ça, ce shônen est une agréable surprise, notamment dans ses rebondissements et ses personnages. En effet, le titre est plus alambiquée que prévu, les personnages moins manichéens et l’histoire moins linéaire que ce que pourrait faire croire le synopsis.

Sans trop vouloir spoiler, il y a un rebondissement majeur dans ce tome qui apporte toute la saveur au titre et le fait sortir de la case « une énième histoire de vampires ». Il permet de se poser plein de questions sur les informations dont on dispose. Les interrogations n’en deviennent que plus fortes sur les parts d’ombre liées notamment aux événements de la nuit du massacre de la famille de  Gilles, sur sa famille, voir même sur les vampires eux-mêmes.

L’action est un peu présente, mais ce n’est pas un titre d’exécution de vampires, où ils sont décimés par centaine. Même si on ne peut pas qualifier le titre de « fin », l’accent est plus mis sur les personnages, avec quand même des combats.

Au-delà de Gilles et Luna, les personnages principaux, il y a quelques personnages secondaires intéressants qu’on sent mystérieux comme Kay ou le directeur de l’agence. Sans compter qu’avec 12 apôtres, on se doute qu’on risque de voir quelques personnages badass pour la suite. Sur ces personnages, je regrette juste le côté gothique pour jeunes filles. Ils ont un look un peu trop shôjô je trouve, tendance gothique. ca rappelle de nombreux personnes des titres cités plus haut. Et personnellement, je n’aime pas ce type de représentation.

Outre les quelques titres dont on n’a déjà parlé, Blood Parade reprend certains codes du vampire. On sent que la mangaka a puisé ses références dans une vision presque classique du vampire. On pense notamment  à quelques points communs avec le film Entretien avec un Vampire (désolé, je n’ai pas cité Anne Rice, car je n’ai pas lu ses livres).

 

Graphiquement, le trait de Kazuyoshi Karazawa est agréable et plutôt correct. La mise en scène est de qualité, le découpage également. Son seul véritable hic, c’est le manque d’âme de son travail. je n’ai pas trouvé qu’il se dégageait quelque chose de particulier, sans pour autant être mauvais.

Après d’un point de vue plus personnel, cette ambiance gothique et ce style à la croisée des chemins entre shôjô et shônen n’est pas trop mon genre. Je ne suis pas friand de ce style assez à la mode en ce moment, mais qui ne me correspond pas trop. Ce qui n’enlève rien à la qualité de la mangaka. C’est juste un choix d’ambiance et de style qui ne me touche pas. Pour d’autres ça rendra super bien. C’est une question de sensibilité.

 

Pour conclure, ce Blood Parade – tome 1 de Kazuyoshi Karazawa, malgré ses airs de shônen gothique, louchant un peu du côté du public féminin, et sa thématique éculée des vampires, est une agréable surprise. L’histoire est prenante, les rebondissements surprenants, des personnages pas si manichéens que je ne le pensais et une ambiance envoûtante. L’histoire va vite permettant de ne jamais s’ennuyer, mais tout en ayant un background suffisant et plaisant.

Je ne suis juste vraiment pas fan du côté gothique pour les adolescentes, mais ce manga s’avère plaisant. Il présente aussi l’avantage de n’avoir que 2 tomes. Hâte de voir comment tout ça va évoluer et se conclure dans le prochaine opus.

Et vous qu’avez-vous pensé de ce titre ? Vous a-t-il surpris ?

Un commentaire »

Laisser un commentaire »