. Blizzard, Livre I, Le Secret des Esthètes de Pierre Gaulon. | Fant'asie
Torospatillo 19/03/2015 5

Blizzard - tome 1

Blizzard, Livre I, Le Secret des Esthètes de Pierre Gaulon.

Du thriller à la fantasy.

Pierre Gaulon est un auteur français à l’origine de deux thrillers qui semblent plutôt appréciés. Son troisième roman, objet de la présente chronique, est un roman de fantasy, qui sera le premier opus d’une future trilogie.

Il est édité chez Mnemos, avec une couverture plutôt sympathique.

Après l’aventure qu’a été la lecture de l’excellent Terreur de Dan Simmon, j’avais envie de me relancer dans une aventure ayant pour décor des étendues gelées, et ce type d’univers avec une possible base thriller solide me donnait très envie.

 Résumé de Blizzad chez Mnemos.

Premier tome d’une trilogie. Dans le lointain Nord, tout autour d’une cahute, s’étendent à perte de vue forêts enneigées et pics glacés. Blizzard, l’un des rares magiciens survivant d’une guerre encore fraîche et son protégé Chasseur y vivent entre retraite et exil loin d’un royaume maintenant pacifié d’une main de fer par l’Inquisiteur. Jusqu’au jour où une redoutable phalange les attaque sans raison. Jusqu’au jour où la même troupe ravage entièrement le village de Iak, dresseur de tigre des glaces. Les voilà jetés sur les routes, consumés par le désir de vengeance et la volonté de comprendre. Leur périple les confrontera à des secrets qui ébranleront tout ce qu’ils croyaient savoir.

Introduction et attentes.

Blizzard, Le Secret des Esthètes est un roman étrange. Peut-être un peu trop court à mon sens pour réellement m’avoir convaincu, et pourtant je l’ai dévoré d’une traite.

Comme indiqué nous suivrons en parallèle les aventures des jeunes Chasseur et Iak, même si finalement Chasseur prend plus de place  que son collègue au fil des pages. Évidemment ces deux-là, par un heureux hasard, seront appelés à se rencontrer.

Ces deux jeunes hommes, plus ou moins orphelins, vont parcourir un chemin initiatique pour se venger, le tout avec des objets magiques… Même si ce postulat de base n’est peut-être pas des plus original, cette veille recette marche encore ici et ne fait que confirmer le fameux adage.

De plus, le monde mis en place est plutôt original. Si au début, j’ai pu penser que le monde enneigé était plus un choix gratuit, l’auteur m’a finalement donné tort.

En réalité, j’ai eu l’impression que l’auteur s’est beaucoup amusé à jouer avec les codes de la fantasy, notamment quant à la présentation des fameux Esthètes qui donnent leur titre au roman.

Si tout semble simple voir survolé par l’auteur dans un premier temps, on se rencontre assez rapidement que tout ceci est bien plus profond et travaillé que ce qui était initialement suggéré.

Le méchant a également une histoire personnelle des plus particulières et j’ai hâte de savoir où tout cela emmènera le récit.

Les personnages secondaires subissent également le même traitement, et si dans un premier temps on peut penser qu’il s’agit de simple faire-valoir, ils se révèlent en général bien plus intéressant que prévu.

Toutefois, ce traitement fait partie des défauts du roman qui fonctionne beaucoup par ellipses ou par rétention d’informations, ce qui fait que j’ai trouvé le début du roman peu inspiré, mais qu’il est allé qu’en se bonifiant au fil des pages.

Le style de l’auteur est efficace et ce lit avec plaisir, les chapitres sont généralement très courts, et j’ai été très surpris par l’aspect quelque peu horrifique de certains passages que l’auteur maîtrise avec brio.

Pour conclure, je suis un peu déçu par ma lecture, ou plutôt frustré. Le Secret des Esthètes est une longue introduction à une trilogie qui pourrait s’avérer être passionnante. En l’état Pierre Gaulon a retenu beaucoup des secrets de son histoire, et peut être même trop, malgré une conclusion des plus alléchantes. Toutefois, il faut également préciser que le roman est relativement court, et que vu la richesse du monde proposé, il est normal que celui-ci n’ait pas encore livré toute ses clefs. Aussi, je retiendrai un peu mon enthousiasme en l’état, mais j’attends la suite avec impatience.

Avez-vous lu ce roman? Avez-vous un précédent livre de Pierre Gaulon à me conseiller?

5 commentaires »

  1. Lechafoin 24/11/2015 at 05:03 -

    Personnellement, j’ai bien aimé la sensation d’inconfort que laisse ce roman. On sent que l’auteur vient du thriller et les zones d’ombres laissées à la fin du premier tome pourraient en rebuter plus d’un. Mais après la lecture du second opus,qui est beaucoup plus riche et immersif, je me rends compte qu’elles étaient presque  » nécessaires ». Comme vous le dites, nous sommes frustrés à la fin de 1 mais on a quand même envie de lire la suite, ce qui me fait dire que le pari est réussi. A mon sens, cette trilogie est à lire d’un seul coup sous peine de ressortir frustré de ne pas connaître la fin-fin!

  2. Torospatillo 24/11/2015 at 09:52 -

    Merci pour votre commentaire.
    Je me pencherai certainement sur la suite bientôt.

  3. toinoh 25/11/2015 at 12:39 -

    En effet, merci pour le commentaire, ca m’a motivé à jeter un oeil à celui-là. 🙂

  4. Emploi 16/03/2017 at 21:10 -

    Vraiment intéressant, je le conseil vivement

  5. Emploi 16/03/2017 at 21:10 -

    Vraiment intéressant, je le conseil vivement

Laisser un commentaire »