. Awaken – tomes 1 et 2 de Hitori Renda | Fant'asie
Kameyoko 21/10/2016 0
  • Scénario
  • Graphisme

awaken-tome-1

Awaken – tomes 1 et 2 de Hitori Renda

Un mystérieux parasite

Ki-oon nous propose un nouveau seinen aguicheur, notamment avec cette girafe sur la couverture. En tout cas, on nous promet un mal étrange, des monstres difformes et quelques humais avec des capacités. Un mélange réussi ?

Voyons voir ce que nous réserve ce manga !

Awaken – tomes 1 et 2 de Hitori Renda sont édités par Ki-oon et sont disponibles à la vente depuis, respectivement, les 07 juillet et 08 septembre 2016.

Résumé de Awaken 1 et 2 chez Ki-oon

Résumé du tome 1 :

Un mal étrange frappe le Japon : un parasite inconnu transforme les personnes infectées en monstres difformes assoiffés de sang ! Homme à tête de girafe, fille serpent… tout est possible. La rumeur veut que le gouvernement cherche à cacher la réalité du danger à tout prix, quitte à faire appel à une brigade privée réunissant scientifiques de génie et professionnels du combat.
Kanata, lycéen peu motivé par les études, était loin de penser qu’il se retrouverait lié à ces incidents tragiques. Mais ses aptitudes hors du commun le placent au centre de toutes les attentions : il est capable de dépasser les capacités visuelles humaines et de voir ce que nul ne peut détecter ! C’est un Awaken, un Éveillé, et qu’il le veuille ou non, le voilà impliqué dans une lutte effrénée contre un ennemi invisible…

Résumé du tome 2 :

Lorsque le cadavre d’une femme-serpent est retrouvé dans la salle de cours des seconde B, le service externe d’enquête et d’analyse boucle tout le lycée et regroupe les élèves pour leur faire passer des tests… Objectif affiché : vérifier qu’aucun d’eux n’est atteint par une mystérieuse maladie contagieuse. Mais Kanata apprend rapidement qu’il s’agit en réalité d’un parasite mortel pour son hôte…
Prié de mettre ses talents d’Éveillé au service de l’enquête, il découvre qu’une de ses camarades, Ayumi, a été infectée. Manipulée par le parasite, celle-ci l’embrasse alors avant de se transformer en une créature monstrueuse ! Le jeune garçon va-t-il être contaminé à son tour ?

Eveillé et parasites !

Hitori Renda n’est pas un inconnu du catalogue Ki-oon. Ce dernier a déjà officié sur King’s Game. Il revient dans le giron de l’éditeur avec un nouveau titre singulier, mélangeant thriller, et freaks, le tout avec un ton plutôt seinen.

L’entrée en matière du titre est assez surprenante et donne beaucoup d’espoir pour ce Awaken. En effet, on y voit un homme girafe en furie, tuant à coup de dents. C’est donc complètement WTF, mélangeant l’improbable, le grotesque et une certaine classe et angoisse. On a hâte d’en savoir plus. Malheureusement ce début de série est plus un faux teasing qu’un véritable élément distinctif. Cet homme girafe n’est qu’un gadget fait pour introduire un parasite transformant les gens.
Mais le ton est néanmoins donné avec un titre violent, dérangeant et à base de créatures difformes.

awaken-tome-2C’est d’ailleurs la bonne idée du titre, installer une menace qui diffère un peu du virus, façon zombie, pour introduire la notion de parasite. D’ailleurs le manga a parfois une approche assez scientifique on nous expliquant ce qu’est un parasite, son fonctionnement, son but et en citant des cas réels, assez effrayant. Awaken s’amuse donc à partir sur ces créatures mais à l’échelle humaine. Ici ça donne des transformation en créature étranges. Si dans un premier temps, on assiste à des sortes d’hybridation homme-animal, le 3ème cas sera plus surprenant avec un monstre très dérangeant !

Le problème de ce parasite c’est qu’on a du mal à y croire, du moins, dans sa conséquence. Je veux bien concevoir que ce type d’organisme dicte un comportement à son hôte, le transforme, mais de là en faire un homme-girafe, j’ai beaucoup de mal à franchir le cap. Sauf que tout le pitch se base là-dessus. Pourtant l’idée du parasite est très bonne et renouvelle un peu le manga d’infection.

Dans le premier tome, l’auteur introduit aussi deux éléments clés. Le premier consiste en la présence d’une organisation chargée d’éradiquer cet étrange mal et d’éliminer les hôtes infectés. Cette cellule est composée de membres puissants et intrigants. Le deuxième volume en développera une en particulier, assez badass par ailleurs.

L’autre concept, et pour le coup, il est totalement central, c’est la notion d’éveillé, Awaken en anglais ! Via le personnage de Kanata qui découvre ce qu’il est, on va mieux comprendre ce principe, ce qu’il implique et un peu d’explications. Le mangaka joue donc sur un nouveau tableau avec des sortes de Mutants à la X-Men. Ce jeune lycéen, va en apprendre beaucoup sur sa nouvelle condition aux côtés de Shiki, qui va, en quelque sorte, lui servir de mentor.
Ce principe va emmener le récit vers de nouvelles bases et apporter son lot de rebondissements et de mystères. En premier lieu, il y a un lien entre eux et le parasite, mais ensuite, un nouveau « camp » fait son apparition.

Et là, Renda nous surprend vraiment avec des gros rebondissements et des implications qui s’annoncent prometteuses. Le manga semble suivre une voie un peu différente, rompant avec un rythme un peu trop plat auparavant. Et surtout, cela met plus en avant le personnage de Kanata, tout en dotant Shiki d’un background. Le jeune homme gagne en consistance et sert à quelque chose, lui qui était si inutile au départ.
Awaken se développe en profondeur et en intérêt mais sans pour autant dissiper toutes les doutes. On sent que des thèmes sous-jacents vont apparaître comme l’acceptation d’un soi « anormal », la présence d’êtres supérieurs au sein de l’humanité (à la X-Men, ou encore Ajin ou même Area D).

Malgré un tome 2 qui réoriente le titre et donne certaines informations, Awaken souffre de partir un peu dans tous les sens, peinant à développer certains aspects pourtant importants. Le rythme pêche avec parfois quelques longueurs.

Graphiquement, le trait de Hitori Renda, sans être exceptionnel, car un poil classique, s’avère assez fin, avec quelques découpages intéressants et un certain dynamisme. Mais le tout fait un peu trop shônen et ne joue pas à fond la carte du titre un peu sombre, violent et surtout plus mâture. Dommage, car on perd en intensité.

Pour conclure, Awaken – tomes 1 et 2 de Hitori Renda est un seinen assez original mais parfois brouillon. Les premières pages avec cet homme girafe laissent croire en un titre singulier, un peu WTF, violent… C’est un peu ce que l’on a mais en moins surprenant. L’histoire de ce parasite est assez original pour une sorte de survival. Sauf que l’intrigue va introduire un concept d’éveillés, d’êtres supérieurs, réorientant l’intrigue. De plus le tome 2 ajoute de nouveaux éléments, rebondissements et révélations qui ne vont pas dans le sens de ce à quoi on pouvait s’attendre. Et ça c’est plutôt bien. Mais j’ai quand même l’impression que le tout est un peu brouillon, manquant parfois de développement et de rythme. Et surtout je n’arrive pas à croire en ce parasite qui change les hommes en mutant mi-homme, mi-animal.

Awaken nous propose une histoire qui a le mérite de surprendre. Mais, le mangaka devra approfondir certains points, notamment sur le parasite et définir un peu plus vers quoi il veut tendre. Espérons que le tome 3 aille dans la bonne direction.

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Cette multiplicité des idées vous a -t-elle gênée ?

Laisser un commentaire »