. Avengers – Tome 1 de Jonathan Hickman, Jerome Opena et Adam Kubert | Fant'asie
Del Poyo 28/10/2014 3
  • Scenario
  • Graphisme

Avengers – Tome 1 de Jonathan Hickman, Jerome Opena et Adam Kubert

Marvel NOW!

Voilà, je me lance (enfin) dans Marvel NOW!. Panini a lancé en kiosque une bonne quantité de séries Marvel NOW!. Après quelque temps, certaines de ces séries ont eu droit à des versions reliées hardcover en librairie. Le format est tentant, plus classique, à l’image des ouvrages Urban ou Delcourt. A ce niveau, on sent que Panini tente de s’aligner sur ses concurrents.

Si je ne peux pas discuter le choix des séries qui sont ré-éditées en librairie par rapport à celles qui sont restées une exclusivité kiosque, je vais me contenter de vous faire la revue de certaines d’entre elles. A commencer par Avengers. Alors que j’attends avec impatience le prochain film Marvel, c’est avec curiosité que je me plonge dans mon premier Marvel NOW!

Avengers – Tome 1 de Jonathan Hickman, Jerome Opena et Adam Kubert, édité par Panini, est disponible en librairie depuis le 04 Juin 2014.

Résumé de Avengers – Tome 1 chez Panini

Les Avengers recrutent de nouveaux membres afin d’élargir leur sphère d’influence à un niveau mondial, voire interplanétaire. Leur première mission les emmène sur Mars mais les secrets du Jardin vont les renvoyer tout droit en Terre Sauvage. Et quand la Garde Impériale shi’ar est battue sur une lune morte, les Avengers traversent la Galaxie pour affronter leurs agresseurs. A la cité, l’origine de l’univers…

Menace galactique

On pourrait penser que la série Avengers va se focaliser sur les héros habituels, à savoir Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, la Veuve Noire et Œil de Faucon. C’est en partie vrai. Je reviendrai sur l’importance de ces héros, qui est affreusement inégalitaire. Étrangement, ce volume est plutôt tourné vers des personnages que je ne connaissais pas : Hyperion, Smasher, Captain Universe et Ex Nihilo. A cela, on ajoute plein de nouveaux héros appelés à combattre aux côtés des Avengers, ça fait un peu bordélique, mais c’est plutôt bien amené pour pas qu’on s’y perde complètement. Explications.

Ce nouveau départ pour Avengers, mise en scène par Jonathan Hickman, s’organise en deux parties. La première est excellente, la seconde déjà beaucoup moins. La première partie raconte le combat que vont mener les Avengers contre Ex Nihilo, un être sur-puissant qui détruit les mondes imparfaits pour en faire un lieu de paradis naturel. Alors que Ex Nihilo a fait de Mars une planète verdoyante, il engage une croisade contre la Terre en envoyant des « graines » de vie sauvage. Les Avengers que l’on connaît bien (Cap, Iron Man, Thor, Hulk and co.) vont à sa rencontre sur la planète rouge et ils vont être brisés. Captain America, renvoyé sur Terre, vaincu, rassemble de nouveaux Avengers : Spidey, Wolverine et d’autres (parmi eux : Captain Universe, Hyperion et Smasher…). Une bataille épique a lieu, une bataille qui réunit les Vengeurs d’avant. Avengers rassemblement. La tension monte crescendo tout au long du récit et l’issue est époustouflante. En tout cas pour la première partie.

La seconde partie est beaucoup moins prenante. C’est un prologue à la suite de la série. Trois petits récits qui présentent successivement les personnages Hyperion, Smasher et Captain Universe. Trois héros qui auront une importance certaine pour la suite. Ce sont des personnages franchement plus intéressants que les Avengers classiques. Ce qui fait que ces chapitres sont passionnants est aussi le défaut de ce volume : ça ralenti le rythme, ça casse l’intrigue de base, tout en apportant des éléments essentiels pour le volume qui va suivre.

Autre défaut de taille (mais c’est aussi ce qui en fait une qualité à mon sens), seuls Thor, Iron Man et Captain America existent dans le groupe des « vieux » Avengers. La Veuve Noire et Œil de Faucon ne servent quasiment à rien. Hulk est dépeins comme un fardeau pour les Vengeurs dont il faut se débarrasser. Et pire encore ! Bruce Banner n’est qu’une ombre ! On le voit de dos, ou juste une silhouette au fond de la pièce. Une seule phrase : « Assez discuté » et Hulk débarque pour tout casser. Hickman a réussi en l’espace de quelques pages de réduire Hulk à un truc vert débile qui se fait manipuler comme un enfant. C’est triste. Iron Man est puant d’arrogance. Heureusement que les nouveaux Vengeurs sont là pour relever le niveau d’une équipe qui semble déjà voué à l’oubli.

D’un point de vue graphique, on peut aussi partager le travail en deux. La première partie est magnifique, digne d’un film de Science-Fiction, dynamique et coloré. Jérôme Opena abuse des reflets blancs pour marquer les contours et les visages, mais le résultat est d’une toute beauté. On est absorbé dans cette fantaisie. Pour la seconde partie, le dessin d’Adam Kubert est beaucoup plus classique. C’est pas désagréable, mais le changement de style est un peu violent. Le dessin semble plat.

En conclusion, ce premier volume Marvel NOW! Avengers est plutôt une bonne surprise. J’avais un peu peur que le comic ne s’éloigne pas assez des films, mais on est plongé dans un monde totalement différent où les héros des films sont presque délaissés au profit de nouveaux héros puissants, élégants, prometteurs ! Des héros qui nous font rêver à nouveau ! Mais ce qui pour moi est un plus, c’est ce qui pourrait en rebuter d’autres. Car les Avengers ne sont pas tant mis en avant que ça finalement… Surtout Hulk. C’est très très dommage. Ceci dit, je dois avouer que Hickman m’a convaincu de poursuivre la série.

Et vous ? Avez-vous aimé ce premier tome des Avengers ? Que pensez-vous de la place de Hulk dans ce récit ?

3 commentaires »

  1. Dionysos89 28/10/2014 at 12:38 -

    Il faut avouer que J. Hickman a opté pour un parti-pris qui change des films récents : tout le monde ou presque est un Avenger. C’est sûr que les relations entre les personnages n’en sont pas grandement facilitées avec une telle équipe ratissant large. ^^

Laisser un commentaire »