. Arbos Anima – tome 1 de Kachou Hashimoto | Fant'asie
Iteza 26/10/2016 0
  • Scénario
  • Graphisme

arbos-anima-1-glenatArbos Anima – tome 1 de Kachou Hashimoto

Après avoir rencontré un franc succès avec son dernier titre Cagaster, Kachou Hashimoto revient avec ici un tout nouveau petit bijou : Arbos Anima.

Arbos Anima-tome 1, un manga de type shônen, est édité par Glénat Manga et est disponible en France depuis juillet 2016.

Résumé de Arbos Anima chez Glénat Manga

Résumé de l’éditeur :

Dix-neuvième siècle – Asie du Sud-est. Noah, un jeune chasseur de plantes, a le pouvoir de « lire » les souvenirs des végétaux à travers leurs racines. Ce don exceptionnel présente cependant un danger : s’il est tiré brusquement de sa transe, l’esprit reste prisonnier des racines et meurt. Mais pour l’heure, lui et Rudyard, un ex-pirate devenu garde du corps, ont une mission de la plus haute importance : retrouver un lys unique en son genre en Europe !

Une aventure poétique qui invite au voyage

Kachou Kashimoto avait marqué les esprits de par son style graphique sur Cagaster et son histoire très passionnante à lire. Alors qu’elle nous avait servi un univers assez sombre avec Cagaster, ici elle nous revient avec un titre beaucoup plus léger, mais tout aussi passionnant que son prédécesseur : Arbos Anima.

Nous somme au dix-neuvième siècle dan le Sud-est de l’Asie et nous allons suivre les aventures de Noah Lescott, jeune botaniste ou « chasseur de plantes ». Accompagné de son fidèle garde du corps Rudyard, nous allons suivre leurs aventures à travers les mers et les montagnes, à la découverte de nouvelles espèces de plantes ! Mais Noah possède un « don » qui lui permet de voir les souvenirs des différentes plantes qu’ils trouvent à travers leurs racines. Un don qui ne laisse pas indifférent certaines personnes malintentionnées…

De prime abord, l’univers peut nous laisser perplexe car extrêmement différent de ce que nous avait proposait l’auteure avec son précédent titre. Ici, dîtes au revoir à l’univers sombre et très pessimiste de Cagaster pour laisser place à un univers coloré et radieux. Même s’il est vrai que dans ce premier tome on nous introduit l’univers à l’ère de la piraterie, il n’en reste pas moins que cela reste assez léger et que ça ne se prend pas la tête. On a plus une impression d’invitation au voyage de la part de l’auteure et de s’émerveiller devant ce monde « féérique ».

Cependant, une question se pose. Comment l’auteure va-t-il réussir à construire une histoire sur le long terme ? Car oui, ici on a plus à faire à une succession d’histoire brève que d’une véritable histoire suivant un fil rouge conducteur. Certes, la fin de ce tome 1 laisse entrapercevoir  ce fil conducteur et comment la suite va se construire à travers ce dernier, mais vu comment cela est présenté j’ai du mal à croire à une série sur le long terme donc.

Au final, ce premier tome de Arbos Anima est très efficace et sera trouvé son public. D’une part, on a un bon scénario malgré le fait qu’il faut encore trouver ce fil conducteur, et d’un autre côté de magnifiques dessins comme on l’attendait de la part Kachou Hashimoto. Donc je ne peux que vivement vous conseiller de vous plonger dans cette lecture fort divertissante et qui sera vous faire voyager à travers les pages qui se succèdent.

Et vous qui l’avez lu, qu’en avez-vous pensé ?

 

Laisser un commentaire »