. Aqua Knight – Volume 1 de Yukito Kishiro | Fant'asie
Kameyoko 03/08/2009 4

Aqua Knight - volume 1 de Yukito Kishiro

Aqua Knight – Tome 1 de Yukito Kishiro

Aqua Knight, un autre manga de l’auteur de Gunnm

Aqua Knight est un manga de Yukito Kishiro, connu pour son Gunnm et Gunnm Last Order. Paru chez Glénat, ce manga ne comporte que trois tomes.

Je dois reconnaître que je ne connais Gunnm que de nom et je n’ai feuilleté que le premier tome. Je sais qu’il s’agit d’un classique du manga « cyberpunk ». J’ai honte, mais je ne l’ai jamais lu. C’est donc sans point de repère sur Kishiro que j’ai abordé la lecture de ce volume. Par conséquent, vous ne verrez pas de comparaison avec Gunnm.

L’univers d’Aqua Knight est bien différent de celui de Gally. Ici, le monde est quasiment recouvert d’eau, tout est basé sur la mer. Un contexte donc maritime.

Mais de quoi ça parle?

Résumé d’Aqua Knight

Résumé de l’éditeur :
Le monde de Marmundo est recouvert d’eau dans sa quasi-totalité, et seuls quelques îlots épars font office de surface habitable pour les hommes. Le jeune Ashika et son père, Arrabil, vivent tous deux paisiblement sur une de ces îles, jusqu’au jour où vient s’y échouer une guerrière en armure, une « Aqua Knight » du nom de Rujila, chargée de faire régner la justice de par le monde. Pour les remercier de lui être venus en aide, elle promet un peu trop vite qu’elle fera d’Ashika un Aqua Knight. Incapable de revenir sur sa parole, elle décide alors de confier au jeune garçon une mission impossible : trouver un oeuf de dragon…

Pour aller un petit plus loin :

Sur une île où se tient un phare qui selon la légende locale doit toujours resté allumé. Son gardien est un vieil homme, un brin déjanté et couvert de cicatrices nommé Arrabil. Il vit avec son fils qui n’a pas de nom.

Un jour, le jeune homme, alors qu’il est entrain de pêcher et grâce à un orque, plonge et découvre une armure de métal qu’il sort de la mer. Il veut la montrer à son père qui reconnait en elle l’armure des « Aqua Knight« . Il arrive à ouvrir l’armure et découvre à l’intérieur une demoiselle : Rujila. Cette dernière se réveille dans ce lieu inconnu et va bouleverser la vie du gardien du phare et de son fils.

Pour lui avoir sauvé la vie, elle propose au garçon de lui demander une chose qu’elle fera pour lui. En réponse, le garçon qui sera nommé Ashika, lui demande de devenir Aqua Knight.

Bien évidemment, celle-ci ne souhaite pas s’embarrasser du jeune homme et fera tout pour l’en dissuader.

Un jour, un « méchant » scientifique vient sur l’île pour récupérer la sphère lumineuse du phare. Cette dernière a une valeur très particulière pour Arrabil.

Un shônen mêlant univers aquatique, aventure et humour

Bien que ne connaissant pas les Gunnm, j’attendais quand même beaucoup d’un manga de son auteur. Même si, je ne m’attendais pas du tout au même univers, je m’attendais à un style un peu sombre et adulte.

Dans Aqua Knight, ce n’est pas du tout le cas. Au contraire, je trouve même le tout très (trop?) enfantin.

Par conséquent, j’ai été surpris, voir même déçu au premier abord. Mais après quelques pages, voyant que je me fourvoyait, je me suis adapté au récit en ne cherchant pas la même chose qu’initialement.

Au final, j’ai trouvé que ce tome se lisait bien mais sans être exceptionnel. Il manque quelque chose pour me captiver. Cette impression provient probablement du coté enfantin du titre, qui du coup me passionne peut être moins.

Beaucoup d’éléments semblent montrer que le public ciblé est bien celui des enfants. Tout d’abord au niveau du dessin. Le chara-design est assez simpliste avec beaucoup de rondeurs donnant un coté « mignon » aux personnages. Les méchants ont un look particulier, presque ridicule, permettant de bien les identifier.  Ce procédé rappelle vraiment les « méchants » des séries pour les plus jeunes où ils sont très vite reconnaissables et sont « clownesques ». Le découpage des planches est aussi assez classique et simple.
Le dessin n’est pas foncièrement mauvais, c’est juste que c’est un choix créatif auquel je n’adhère pas beaucoup. Parce que au-delà de ce choix, on ne peut pas nier que le mangaka maîtrise son dessin. C’est juste que ces options ne me touchent pas. Par contre je pense que pour la cible, l’effet voulu doit être assez efficace. Les principaux protagonistes sont vraiment caractéristiques et ont une représentation pleine de personnalité (à part peut être Rujila).

Concernant ces personnages, ils sont tous plus ou moins barrés surtout Arrabil. Ashika et Arrabil bénéficient d’un traitement de faveur dans ce domaine là. Vivant presque en autarcie, ils ont hérité de comportements bien spécifiques, souvent sujets à des moments de rigolade. Le méchant, quant à lui, est ridicule à souhait.

Néanmoins, je les trouve un brin caricaturaux et manquant de « je-ne-sais-quoi » qui donne de la saveur aux personnages. Je les ai trouvés un peu fade. Même la spontanéité d’Ashika n’a pas réussi à « pimenter » le tout.

Kishiro essaie, quand même, d’y inclure de l’humour qui marche de temps en temps. Mais là aussi, le souci de cible intervient de nouveau. Les blagues sont plus adaptées à un public plus jeune.

L’histoire est assez classique sans réels rebondissements. L’auteur utilise des ficelles assez grosses et souvent déjà exploitées. J’ai trouvé le tout assez linéaire sans moment réellement intenses, sans gros rebondissements. Il y a bien l’arrivée d‘Alcantara mais qui intervient brutalement sans « préparation » . Du coup, on reste un peu passif devant son entrée. Mais là aussi cela peut se justifier par le public visé.

Par contre Yukito Kishiro utilise bien son univers. Le fait que cela se passe dans un monde maritime donne un coté très rafraichissant à ce manga, surtout de par ce que cela implique. En effet, ici, les chevaliers ont pour destrier, non pas des chevaux mais des Orques. De même, le coté vie insulaire du père et du fils est assez intéressant et justifie leur personnalité.

Ce monde aquatique est une bonne trouvaille du mangaka et peut permettre de développer des choses intéressantes, même si pour l’instant je pense qu’on n’a eu que les prémices.

Pour conclure, ce manga est loin d’être mauvais. Simplement je n’entre pas forcément dans la cible. Ce titre conviendrait plus à des plus jeunes qui forcément n’ont pas les mêmes attentes que moi. Néanmoins, même si ce n’est pas le manga d’une grande qualité que j’attendais, c’est quand même un bon petit titre qui se lit agréablement.

Reste à voir comment le mangaka développera son histoire ensuite.

Et vous qu’en avez-vous pensé? Pensez-vous aussi que c’est peut être trop typé « enfant »?

4 commentaires »

  1. Faust 04/08/2009 at 05:13 -

    Contrairement à toi, je suis un grand fan de Gunnm (mon 1er manga, celui qui m’a donné la passion !) et j’ai été assez déçu d’Aqua Knight.

    J’avoue que la patience n’est pas mon point fort et j’ai abandonné a la moitié de ce manga.
    Je ne saurais dire si cela vient du côté enfantin que tu décris mais j’ai trouvé que les personnages manquaient vraiment de charisme. En fait, je ne suis pas du tout entré dans cet univers.

    Un conseil pour finir : lis Gunnm, c’est vraiment génial ! Par contre la suite (GLO) est juste un bon shonen, rien de plus…

  2. Kameyoko 04/08/2009 at 15:14 -

    @Faust : Abandonner en même pas trois tome faut le faire 😆
    Pour Gunnm, faut que je le lise aussi un jour. Mais bon Dieu ce que le nombre de manga à lire devient important. Il y a tant de bons titres que je rêve de lire mais par manque de temps et de moyen ça sera dur : Gunnm, Berserk, 20th Century Boys, l’Habitant de l’infini, Vagabond, PlanetES ….

  3. Faust 04/08/2009 at 17:41 -

    Ben il y a tellement de choix que je préfère ne pas « perdre de temps » avec un manga ou un anime, temps qui pourrait être utilisé pour découvrir de nouvelles perles.
    Mon record d’abandon, c’est 27 secondes pour un anime 😉

  4. Kameyoko 05/08/2009 at 09:06 -

    @Faust : 27 secondes pour un anim’ c’est fort.

    Personnellement je laisse quand même une chance au titre. En effet, il y a quand même pas mal d’excellent titre qui démarre pas terrible. Je pense à One Piece qui au début est assez quelconque ou encore à Saint Seiya.

Laisser un commentaire »