. Anus Beauté – tome 2 de Takeshi Ohmi | Fant'asie
Kameyoko 07/11/2016 0
  • Scénario
  • Graphisme

Anus beauté - tome 2

Anus Beauté – tome 2 de Takeshi Ohmi

Sus aux hémorroides !

Après un tome 1 réussi, ayant permis de rendre moins tabou les hémorroïdes, j’avais hâte de lire la suite et voir comment cette série allait se conclure. Il est à noter que de finir ce sujet en 2 volumes est une bonne chose pour éviter de tourner en rond et de rallonger inutilement. Et ainsi, aucune excuse pour ne pas découvrir ce manga.

Anus Beauté – tome 2 de Takeshi Ohmi est édité par Kurokawa et est disponible à la vente depuis le 08 septembre 2016.

Résumé d’Anus Beauté 2 chez Kurokawa

Résumé de l’éditeur :

Mitsuki Yakushiji a enfin une alliée dans sa lutte secrète contre les hémorroïdes ! Depuis que Shiori Miura le coache, la vie de notre héros a en effet pris un nouveau tournant. les deux lycéens découvrent bientôt qu’une autre de leur camarade est frappée du même mal : Saya Komatsu, dont Yakushiji est amoureux, est elle aussi victime d’hémorroïdes. L’occasion est trop belle pour Yakushiji de se rapprocher de la jeune fille. Mais d’autres sentiments vont aussi éclore lors de cette aventure…
Découvrez la lutte acharnée de deux adolescents pour trouver la voie de la paix intérieure… par le derrière.

Une nouvelle sidekick-ass

Anus Beauté est vraiment un titre OVNI dans la production actuelle. Il fallait un certain courage pour sortir ce récit en France. Mais Kurokawa a tenté le pari. Même si, de ce que j’ai compris, commercialement cela n’a pas tout à fait payé, artistiquement ça l’est déjà plus. Le premier tome avait été une franche réussite ! Savoir parler d’hémorroïde dans un manga divertissant mais instructif, ce n’était pas une sinécure.

La suite reste donc dans la même veine que le premier tome à une différence près. Les « sidekick-ass » ne sont plus deux mais 3. Suite au rebondissement du précédent volume, Komatsu souffre aussi de ce mal terrible et vient rejoindre leur « fratrie ». Miura va donc leur prodiguer ses conseils pour guérir, ou du moins atténuer leur mal.
Si l’histoire se focalisera plus uniquement autour des anus de chacun, il faudra chercher les développements vers une autre partie du corps : le cœur.

Takeshi Ohmi continue son travail de vulgarisation des hémorroïdes en décidant de parler notamment de l’opération chirurgicale. Ce qui est d’ordinaire tabou est ici toujours abordé avec humour et aspects éducatifs. Autant de conseils pratiques qui pourraient être mis en oeuvre pour ceux souffrant de ce mal. Le mangaka utilise la même recette pour nous divertir et nous instruire. Par le biais de mises en situation concrètes, il abordera les différents maux, remèdes contre les hémorroïdes. Ainsi, seront abordés, les onsen, la « musculature » pour anus, des coussins pour soulager et donc aussi l’opération médicale. Le tout avec des schémas, dessins vulgarisateurs comme dans le premier tome. Néanmoins, il est moins axé sur l’informatif pour loucher plus vers la comédie romantique.

Comme on pouvait s’y attendre, le mangaka utilise les hémorroïdes pour créer des relations plus ou moins amoureuses entre personnages. Mais, c’est plus pour donner de la consistance qu’une véritable intention de basculer vers ce genre. Il ne tombe pas à pieds joints dedans. Les situations, les sentiments de chacun y font penser, mais il ne saute jamais le pas. Sauf dans un chapitre où un personnage s’imagine sa vie amoureuse. Disons que ce triangle amoureux permet de développer encore la psychologie des personnages et notamment Miura qui sort un peu de son statut. Ce qui donne lieu à des situations marrantes avec quelques représentation un peu SD/ chibi.

De nouveaux personnages secondaires apparaissent ici et font du bien, apportant encore un plus de légèreté et de décalage au titre. Je pense notamment à la proctologue, tendance sadique, en passant par la mère peu pudique de Miura. Si Anus Beauté flirte souvent avec le fanservice et le grivois, il esquive ce piège avec aisance, avec juste quelque petites touches qui collent bien à l’univers.

Le manga se conclue sur ce tome 2 et force est de constater qu’il s’en sort avec brio avec ce sujet un peu WTF et surtout très casse-gueule. Et le mangaka le doit à une certaine légèreté mêlé à de vraies informations pratiques. Et puis finalement on s’attache aux personnages et aux excentricités de certains.

Et pour rien gâcher le dessin est plutôt efficace à défaut d’être transcendant. Le mangaka s’avère assez à l’aise en ce qui concerne l’expressivité, le découpage  et dans les explications schématisées.

 

Pour conclure, ce Anus Beauté aura été une belle découverte, cachant un titre plus que sympathique sous son sujet WTF. Et puis, il peut s’avérer précieux pour les personnes qui connaissent ce souci. Personnellement, j’ai pris du plaisir sur un sujet qui ne me passionnais pas à priori. Mais le talent de simplification, et de narration du mangaka font que je me suis pris au jeu. Je suis presque devenu incollable sur les hémorroïdes !
Et vous qu’avez-vous pensé de ce manga improbable ?

Laisser un commentaire »