. Angel Para Bellum – tomes 1 et 2 par Nozomu Tamaki et Kent Minami | Fant'asie
Bagooor 12/04/2013 0
  • Scénario
  • Graphisme

Angel Para Bellum tomes 1 et 2 par Nozomu Tamaki et Kent Minami

Un auteur apprécié chez Tonkam

Parus en fin d’année 2013, les premiers tomes d’Angel Para Bellum ne m’avait pas attiré.
Il faut dire que je n’avais pas spécialement accroché à Dance in the Vampire Bund, du même dessinateur.

Sur ce nouveau titre, Nozomu Tamaki ne s’occupe que de la partie graphique, donc lorsque j’ai eu l’occasion de lire les 2 premiers tomes, j’ai laissé sa chance à ce début de série.
D’ailleurs, j’ai appris en me renseignant pour cet article que la série avait été interrompue au Japon et qu’il n’y aurait donc pas de fin.

Nozomu Tamaki semble d’ailleurs bien apprécié chez Tonkam, Car après Dance in the Vampire Bund, l’éditeur avait déjà publié Dive in the Vampire Bund, un dérivé de la première série.

Résumé des tomes

L’Apocalypse est arrivée. Les anges sont descendus sur Terre et ont pris possession de certains humains pour lutter contre les démons. Parmi eux, Gabriel et Azrael ont un rôle particulier : protéger les Nephilim, nés d’un ange et d’un humain, et qui ont le pouvoir de faire pencher la balance en faveur de l’un ou l’autre camp. Mitsuru, le propre frère adoptif de l’humaine dont Gabriel partage le corps, est l’un de ces Nephilim

Résumé de l’éditeur

Conflit anges contre démons

Je me suis ainsi attaqué à la lecture de cette série par curiosité, bien que je savais ne pas en attendre beaucoup.
Et pour ne pas garder le suspense trop longtemps, disons que je ne sais pas trop quoi en penser.

L’histoire de base est du classique.
Une rivalité entre les anges et les démons, qui se retrouvent maintenant sur Terre, au milieu des humains. Au centre de cet affrontement, il y a notre héros, qui est la clé qui permettra aux uns ou aux autres de prendre le dessus pour remporter la victoire.

Tout cela est donc assez peu original. Mais il y a également le trait de Nozomu Tamaki qui m’a légèrement refroidi.
Je n’avais personnellement pas accroché à son style sur Dance in the Vampire Bund, donc je savais vraiment à quoi m’attendre. Et je peux donc confirmer que son trait ne me plait pas, avec toujours cette impression de lire un titre réalisé un peu trop vite.
D’ailleurs, c’est à peu près la même impression que lorsque l’on a entre les mains un titre de Katsu Aki (Step up love story, Vision d’escaflown) : le style semble manquer d’assurance.

Malgré ces quelques défauts, j’ai trouvé qu’il y avait cependant quelques ‘idées’ intéressantes.
C’est tout de même un bien grand mot, car cela ne permet pas de rendre l’histoire plus originale ou captivante pour autant.

Mais j’ai par exemple remarqué que les scènes d’actions étaient réalisées de manière cinématographique. Sur 1 ou 2 pages, l’action est ainsi mise en avant, avec des gun-fight dans le style Matrix, avec des tirs dans tous les sens et des mouvements improbables.
Le déroulement des scènes d’actions en devient ainsi plus ‘mouvementé’, bien que pour le coup celles-ci se lisent un peu au ralentie : en mettant en avant les mouvements de ses personnages, le tout perd un peu en fluidité et vitesse. Mais rien de très grave.

Certaines idées de développement d’intrigues sont également intéressantes (surtout autour du Nephilim), mais j’ai peur que cela soit assez mal exploité par la suite.
Il est difficile d’aborder ces points au risque de spoiler le second tome, mais il m’est arrivé d’être surpris par certaines révélations, mais que l’effet retombe malheureusement aussi sec derrière.

Du coup, entre le développement on ne peut plus classique et quelques retournements de situations qui pourraient être intéressants, il est difficile de dire avec ces 2 tomes si le titre est bon ou mauvais. Pour le moment il n’est ni bon ni mauvais, mais il cherche sa place ainsi qu’un moyen de se développer. Il faudra voir par la suite comment l’intrigue sera menée.

Graphiquement, comme dit plus haut, j’ai du mal à me faire au style de dessin, ainsi qu’à cette impression d’imprécision du trait.
Par contre, comme dans Dance in the Vampire Bund, les auteurs n’hésitent pas à mettre les 2 anges à nue. Bien évidemment, ce sera l’occasion pour le lecteur de s’en mettre plein la vue et de profiter de ce fan service gratuit, qui n’apporte aucun intérêt à l’intrigue (l’inverse aurait d’ailleurs été étonnant).
Autre défaut, qui est peut être voulu, c’est que le héros de cette histoire est représenté de manière très féminine. Il m’a fallu un certain temps (et surtout attendre les informations du manga à son sujet) pour être sûr qu’il s’agisse d’un homme.

Vous l’aurez compris, j »ai un avis assez mitigé sur cette série.
Elle n’est pas vraiment originale malgré quelques sursauts, mais elle donne cependant envie de connaître la suite, juste pour voir où tout cela mènera les personnages. Cependant, je ne sais pas encore si je donnerais sa chance à ce titre. En ce début d’année, beaucoup de nouveautés ont pointé leurs nez et certaines seront sans aucun doute beaucoup plus intéressantes à suivre et donc prioritaires sur Angel Para Bellum.

Ce titre est sans doute principalement destiné au lecteur de Dance in the Vampire Bund et surtout à ceux qui ont aimé et apprécié le style de l’auteur. Rien n’empêche de tenter la lecture du premier tome, mais je ne pense pas que la série rencontrera un très grand succès.

Des lecteurs ont tenté ce titre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire »