. 7 milliards d'aiguilles – tome 3 de Tadano Nobuaki | Fant'asie
Kameyoko 23/08/2010 1

7 milliards d'aiguilles - tome 3 de Tadano Nobuaki

7 milliards d’aiguilles – tome 3 de Tadano Nobuaki

L’arrivée du Coordinnateur de l’évolution

7 milliards d’aiguilles est un titre fantastiques mettant en scène des entités « extra-terrestres » parasitant le corps d’humains. Dans les deux premiers tomes, nous avions vu l’affrontement séculaire entre Exaether et le Maelström.

La fin du tome 2, nous laissait avec une révélation inattendue et potentiellement intéressante.

L’occasion de voir comment le mangaka s’en sert dans ce troisième volume. Arrivera-t-il à se renouveler?

Cette série ne compte que 4 tomes, donc on arrive bientôt à la fin.

7 milliards d’aiguilles (70 Oku no Hari en VO) – tome 3 est édité par Doki-Doki et est disponible à la vente depuis le 30 juin 2010.

Résumé de 7 milliards d’aiguilles 2 chez Doki-Doki

Un matin au lycée, après avoir eu une mauvaise note, Hikaru assiste à une scène surprenante où une autre lycéenne s’énerve contre sa copine pour ne pas avoir reçu un SMS, en frôlant l’hystérie.

En rentrant de cours, alors qu’elle passe à proximité d’un lac, Hikaru voit un canard se faire happer par une étrange créature. Mais l’animal réapparait quelques secondes plus tard, mais semble différent. Il se dirige vers un photographe qui le prenait en photo, l’attaque et le tue. Le doute n’est plus permis, cette entité est une forme primitive de Maelström et représente une menace.

La créature s’en prend à Hikaru. Exaether lui veut s’en débarrasser définitivement, alors que la Maelstrom souhaite en savoir plus sur lui. C’est donc ce dernier qui prend possession du corps d’Hikaru pour affronter l’entité et mieux la comprendre.

Pendant ce temps, la jeune demoiselle ayant piqué sa crise agit de plus en plus bizarrement.

Un virage du scénario

La fin du tome 2, nous laissait avec Exaether et le Maelström parasitant le corps d’Hikaru. Cette dernière commençait à sortir de son enfermement et à devenir moins asociale.

Cette révélation de fin de volume était plutôt une idée intéressante, tant les possibilités de développement étaient énormes et promettaient des choses intéressantes.

Ce troisième et avant dernier volet de la série 7 milliards d’aiguilles permet de se faire une idée sur la façon dont Tadano Nobuaki va se servir des deux entités devant coexister, ainsi que sur la fin de la série.

Après avoir lu ce volume, je dois dire que je suis circonspect devant certains choix scénaristiques.

Tout d’abord la relation du trio Hikaru, Exaether et Maelstrom n’est pas toujours bien exploitée, notamment entre les deux entités.
La Maelstrom est loin d’être un modèle de vertu. On s’attendait donc à quelques coups fourrés de sa part ou quelques oppositions avec Exaether, les deux étant, normalement, diamétralement opposés.
Et bah non! Très rapidement, les deux vont se rapprocher et collaborer ensemble. Ce qui est frustrant puisque je comptais beaucoup sur leur opposition et leur cohabitation.

Maelstrom s’est considérablement adouci. Il essaie bien de faire une crasse vers le premier tiers du manga, mais sa tentative se solde par un échec, et cette histoire se termine en 3 cases. Après, il rentre dans le rang. Je trouve cette cohabitation pacifique voir même cette entente, peu crédible et du coup moins intéressante.

De même, voir des discussions à trois, au sein d’un même corps, aurait pu être sympa, et aurait pu offrir des moments comiques, mais même cela c’est un peu inexploité. Au final, on en vient même à se demander où est l’intérêt de les avoir mis, tous les deux, dans le corps d’Hikaru?

Heureusement, la deuxième moitié du volume nous apporte quelques réponses.

Au niveau du scénario, j’ai été aussi un peu déçu, même s’il y a de bonnes choses. Voir des ersatz de Maelstrom et d’Exaether pulluler dans le monde, ne m’a pas ravi. C’est peut être un peu facile. De même, tout au long de cette histoire, les animaux mutés, les manifestations de parasitage se font de plus en plus voyants, au point que nul n’ignore ces phénomènes sur Terre. J’aime moins ça, j’aimais bien le fait que la lutte sans merci se joue discrètement entre les individus concernés.

Surtout que pendant bien la moitié de ce tome 3, on se demande où veut en venir le mangaka.

Heureusement, un nouveau personnage fait son apparition et vient un peu relever tout ça : le Coordonnateur de l’évolution. Avec son arrivée, les phénomènes s’expliquent, et enfin Tadano Nobuaki tient là quelque chose justifiant la poursuite de son titre (après l’affrontement et la non disparition d’Exaether ou de Maelstrom).

Avec ce personnage, on apprend donc que la non-destruction de l’une des deux entités a eu des répercussions inattendues, justifiant ce qu’il s’est passé avec toutes ces entités primaires et l’arrivée de ce personnage. Cela a mis en péril le monde et l’évolution logique des espèces.

Ce personnage fait du bien, parce qu’il est inattendu, redonne de l’intérêt au titre, justifie les choses et lie bien les deux parties de cette série.

Le personnage d’Hikaru évolue aussi. Même si elle est plutôt discrète dans une première partie, elle est plus mise en avant vers la fin. On se rend compte qu’elle est loin du personnage du premier tome. Elle se soucie du sort des autres et se sent moins seule. Même si elle a tendance à se faire voler la vedette par les deux entités, en fin de volume elle reprend du poil de la bête et redevient l’héroïne de la série.

Le tome se finit par un cliff qui nous donne le ton du prochain qui verra sûrement s’opposer la vision de l’évolution d’Hikaru et du Coordonnateur.

Pour conclure, ce 3ème volet de 7 milliards d’aiguilles est moins convaincant que les deux premiers. L’exploitation de la cohabitation entre Exaether, Maelstrom et Hikaru n’est pas assez poussée à mon goût. J’ai été un peu déçu de l’orientation que donne le mangaka pour les deux derniers volumes de sa série. Heureusement, l’arrivée du Coordonnateur des espèces redonne un coup de fouet et sert de liant à tous les évènements.

Au final, même si j’ai trouvé la lecture décevante, ça reste une lecture sympathique, classique mais de qualité. Une bonne série, à qu’il manque un peu plus d’originalité et d’approfondissement pour être une excellente série.

Et vous que pensez-vous du personnage du Coordonnateur? Comment avez-vous trouvez ce volume?

Un commentaire »

  1. DPE 27/12/2010 at 13:35 -

    Mof je ne changerai pas d’opinion sur ce problème , c’est rncore à cause de sarkozy tout ça 🙂

Laisser un commentaire »