. Sky-High Survival – tomes 1 à 4 | Fant'asie
Kameyoko 31/01/2017 1
  • Scénario
  • Graphisme

Sky-High Survival - tome 1

Sky-High Survival – tomes 1 à 4 de Tsuina Miura et Takahiro Ôba

Survival sur des grattes-ciel

Kana avait mis en avant son nouveau titre Sky-High Survival lors de la Japan Expo 2016, avec cette plateforme gonflable où les visiteurs pouvaient sauter d’une certaine hauteur. C’était censé matérialiser l’aspect vertigineux du titre qui se déroule tout en haut d’immenses buildings.
Ce nouveau manga rejoint la (trop ?) grande famille des « survival ». Avec cette spécificité liée à la hauteur permettra-t-elle de sortir ce seinen du lot ? Que vaut ce titre ?

Sky-High Survival – tomes 1 à 4 de Tsuina Miura et Takahiro Ôba sont édités par Kana et sont disponibles à la vente depuis, dans l’ordre, le 06 juillet 2016 pour le 1 et 2, 09 septembre pour le 3 et le 18 novembre 2016 pour le 4.

Résumé de Sky-High Survival

Résumé du tome 1 par l’éditeur :

Yuri se retrouve mystérieusement sur le toit d’un gratte-ciel. Ne sachant pas ce qui lui arrive ni où elle se trouve, elle voit foncer sur elle un personnage masqué et armé. Elle l’évite grâce à son instinct de survie, mais elle découvre un monde étrange, urbain. La seule façon de se déplacer et d’éviter les assaillants est d’emprunter les ponts qui relient les toits des immeubles d’une ville qui ne ressemble pourtant pas à Tokyo. Qui sont ces hommes masqués qui semblent en vouloir à sa vie ? Où se trouve son frère ? Comment sortir de ce monde affreux…!?

Hommes et femmes masqués armés, suicide et le vide

Comme son nom l’indique Sky-High Survival s’inscrit dans cette mouvance qui a déferlé en France, celle du survival. On a pu en lire à toutes les sauces, du bon mais aussi et souvent du beaucoup moins bon. Je dois avouer que ce genre commence à me laisser un peu de marbre. J’ai toujours beaucoup d’espoir et puis trop souvent le titre fait pschiiit ! Souvent les causes sont les mêmes : un fin mauvaise qui n’explique rien ou alors de façon bancale, des personnages qui surjouent leurs émotions et un aspect fantastique qui ne s’explique jamais.

Sky-High Survival - tome 2Or ce Sky-High Survival semble s’inscrire dans cette « case » dangereuse, puisque tout le titre repose sur quelques chose de fantastique et inexplicable. Ici, notre héroïne Yuri, se retrouve projeter mystérieusement dans un endroit où se côtoient différents buildings. Impossible de rejoindre le sol et seuls des ponts relient les différents bâtiments entre eux. Mais surtout, dans cet environnement où il n’est pas bon avoir le vertige évolue des « masqués » (c’est à dire des hommes portant des masques ressemblant à des smiley) qui cherchent à vous pousser au suicide ou à défaut vous massacrent.

Sauf qu’on ne sait pas grand chose de ce monde, de son but, de ce que sont ces masqués et comment les personnes sont arrivées là. Donc beaucoup d’interrogations qui suscitent surtout de la crainte chez moi. Mais le scénariste n’est autre que Tsuina Miura que l’on connait pour son travail sur Ajin. Ce qui me rassure un peu.

Pour le reste nous sommes dans de la survie classique, avec des personnages traqués, tentant de survivre dans un monde qui leur est inconnu. Ils devront se méfier de leurs « bourreaux » mais aussi, bien évidemment, des autres. Pour couronner le tout, chacun aura une arme. Et ça va du couteau, au fusil de sniper en passant par une scie.

Au départ, Sky-High Survival se veut assez mystérieux. On entre de suite dans ce monde, sans introduction particulière. On apprendra à connaître Yuri et ses motivations (notamment retrouver son frère). Mais de nombreuses questions resteront en suspens comme le rôle de masqués, leur identité et la finalité de ce « survival ». Les développements majeurs arrivent au compte-goutte, au fur et à mesure de la lecture. On va tout d’abord mieux comprendre ce qui se cache derrière les masques, comment ils fonctionnent et leurs objectifs. Ensuite, Yuri va s’affirmer, se révéler être une bonne survivante et commencer à chercher à s’entourer. C’est ainsi que des personnages secondaires vont faire leur apparition comme Mayuko. Seul petit bémol la toute dernière présentée qui parait quelque peu futile et creuse.

Mais surtout petit à petit un objectif se dessine pour les participants, qui va déterminer la suite du récit. En marge de ça, il y a également plein de développements autour des masqués. Tous ne se comportent pas de la même façon. Certains porte des masquent différents, d’autres sont sensiblement plus forts que d’autres et certains ont des masques fendillés leur permettant de raisonner plus. Tout ça suscite la curiosité car on dépasse le simple stade de bourreaux (même si on s’y cantonne pas mal).

Sky-High Survival - tome 3Mais au cours du tome 3 la grosse nouveauté c’est l’arrivée d’un personnage majeur qui va donner un souffle nouveau au titre et offre de nouvelles perspectives. Je vous laisse la surprise de découvrir de qu’il s’agit. Le scénariste a aussi eu la bonne idée de se focaliser sur un masqué. A travers cette idée, il permet de vraiment mieux comprendre le monde mis en place et ses subtilités. Surtout que ce dernier est plus ou moins lié à l’héroïne.

Ce Sky-High Survival propose aussi son lot d’action avec des affrontement inévitables entre humains et masqués, voir même entre personnes « saines ». La diversité des armes permet de varier les plaisirs et même parfois se taper des délires. Je pense notamment au masqué baseballeur ou la soubrette à la serpe (enfin au kamas). Malheureusement, on tombe sur quelques facilités lors de ces affrontements avec des rebondissements pas toujours très crédibles. Mais surtout Miura tombe dans le piège des masqués clichés. Ils sont tous des représentations de personnes. J’ai parlé de la soubrette, du joueur de base-ball, mais il y aussi un boxeur, un boucher… Je regrette plus globalement certaines grosses ficelles, un peu trop visibles même si ce n’est, finalement, pas si dérangeant que ça. Car ce Sky-High Survival est finalement une série B, qui se veut divertissante, et qui ne semble pas avoir la prétention d’être autre chose.

Mais le tout est dynamique et se lit bien, même si le fil rouge met du temps à se dessiner.

Graphiquement, le trait de Takahiro Oba est assez classique mais néanmoins efficace. Il s’avère plutôt efficace pour donner des sensation de vertiges lorsque notre héroïne passe sur un pont suspendu. Cela vient souvent de son choix de cadrage et de son découpage. Les décors sont bien présents avec une dominance de buildings. Les personnages sont plutôt charismatiques, avec des expressions faciales correctes. Il y a un côté assez rond dans son trait. En revanche, il joue parfois trop la carte fanservice. Les filles ayant tendance à souvent se retrouver en petite tenue.

Sky-High Survival - tome 4Pour conclure, ce Sky-High Survival se met en place à un rythme de croisière au début, avec pas mal d’interrogation. Puis, petit à petit, les éléments se dévoilent, on commence à mieux comprendre ce nouveau monde, la menace des masqués et les objectifs à atteindre. Le début est un peu laborieux car finalement classique et nébuleux sur pas mal de points. Mais à partir du tome 3, l’histoire gagne en consistance et en intérêt. On voit mieux où le scénariste veut nous emmener et il le fait bien. Plusieurs éléments maintiennent l’intérêt constant.

Certes, Sky-High Survival ne va pas révolutionner le genre et risque de souffrir du même problème de justification du jeu, mais pour le moment, on se laisse prendre au jeu. A voir comment le tout évoluera et surtout quelles seront les explications données sur ce monde et l’identité du ou des commanditaires. Un titre pas si violent que ça, divertissant voir léger.

Et vous qu’en avez-vous pensé ? Est-il dans le haut du panier du survival ?


Un commentaire »

  1. Lee 23/02/2017 at 16:00 -

    Tiens, je ne connais pas du tout ce manga. Il a l’air très sympa en tout cas, je vais voir pour trouver quelques extraits…

Laisser un commentaire »