. La Voix de L’Empereur, tome 2 – Le Poignard et la Hache, de Nabil Ouali | Fant'asie
Torospatillo 21/01/2016 1

La hache et l'empereur

La Voix de L’Empereur, tome 2 – Le Poignard et la Hache, de Nabil Ouali

Coup de coeur 2014.

Le premier tome de La Voix de l’Empereur avait été un de mes coups de coeurs de l’année précédente.
Premier roman d’un jeune français, j’avais été agréablement surpris et enthousiasmé par ma lecture. Nabil Ouali proposait une écriture des plus maîtrisées pour un univers de fantasy qui s’annonçait riche et complet.

Pour la sortie de ce second opus je ne peux que saluer le travail des éditions Mnemos qui propose encore une fois une superbe couverture, accompagné d’une reliure en “tissu” de qualité. Surtout, ce qui est rare et que je ne peux que saluer, les premières pages du roman propose un cours résumé de la situation et des origines des chacun des protagonistes du roman, ce qui permet de se relancer facilement dans le roman sans avoir relu le précédent opus. Bref, une petite attention des plus agréables!

Résumé de La Voix de L’Empereur, tome 2 chez Mnemos.

Résumé de l’éditeur :

L’empereur Elin rencontre une jeune guerrière au passé mystérieux, qui s’apprête à bouleverser brutalement l’échiquier de la cour déjà secoué par les manœuvres menées par les courtisanes dans l’ombre du pouvoir. Ma’Zhir quant à lui cherche un moyen de libérer les morts pour les faire déferler sur l’Empire et mettre fin aux pratiques du clergé. Alors que chaque royaume se prépare à la guerre, les choix de quelques mortels suffiront-ils à sauver l’Empire d’une ruine imminente ?
Après avoir distribué les cartes et placé ses pions dans le premier tome, Nabil Ouali déploie maintenant une intrigue magistrale, subtile et riche, dont il précipite les événements. Il livre un second opus au rythme vif et exalté, qui nous précipite directement au cœur de l’action d’une histoire d’aventure trépidante.

Une suite réussie.

Évidemment, dès lors qu’il s’agit d’un second opus, je me permets de vous renvoyer à ma chronique du premier tome avant de vous dire ce que j’ai pensé de ce tome (bien que je l’ai déjà fait ne titre).

Le style de Nabil Ouali est toujours aussi maitrisé, rythmé et profondément agréable. Toutefois, cet opus est amputé des nombreux poèmes ou chants que j’avais pu apprécier dans le précédent opus.
Concernant l’histoire, un des protagonistes principal du précédent opus, n’est plus présent ici, mais finalement son absence ne se fait pas sentir plus que ça, dès lors que les anciens personnages, comme les fraîchement introduits sont tous passionnants à suivre, notamment Tara, personnage venant de par-delà les mers et dont le background recèle son lot de mystères, qui j’espère seront éclaircis par la suite.
Le récit prend une tournure plus sombre, et la guerre éclate. Toutefois, les motivations des différentes parties, même alliées, ne semblent pas si simples, et des retournements de situation semblent toujours possibles.

Enfin, le roman s’inscrit dans une fantasy de plus en plus ouverte, comprenait que plus encore que précédemment, des personnages aux pouvoirs plus que fabuleux font leur apparition, mais que cela ne vient aucunement atténuer la profondeur du récit et son réalisme quant à ses intrigues politiques notamment, mais au contraire lui apporte une touche onirique et magique des plus agréables.

Evidemment, beaucoup de points restent à éclaircir, et j’espère que le tome 3 qui devrait achever cette histoire apportera son lot de réponses, et que certains passages qui semblent épiques mais qui ont été éludés jusqu’ici, nous seront enfin contés.

Pour conclure, je ne peux que vous conseiller cette lecture. En tout état de cause, si vous avez lu le premier tome je suis sure que, comme moi, vous vous êtes jeté sur cet opus, et dans le cas contraire il vous faut vous procurer d’urgence le premier opus. Mon seul regret finalement sera que ce tome se lise trop vite, et qu’il faille attendre sa suite. Bref, encore un magnifique ouvrage de Nabil Ouali qui confirme qu’il est un auteur sur lequel la fantasy française peut compter.

Avez-vous lu ce roman? Qu’en avez-vous pensé ?


Un commentaire »

  1. tchatroulettes 25/01/2016 at 18:56 -

    J’aime beaucoup la plume de abil Ouali, il mérite bien une belle page comme celle-ci, merci pour lui.

Laisser un commentaire »